Problematwitt, ateliers de négociation en problèmes mathématiques

Dispositif collaboratif – Cycles 1-2-3 et 4

Présentation

Basé sur les échanges entre élèves puis groupes d’élèves soit :

- dans votre classe ou avec une classe de votre établissement. (sans inscription)

- avec une classe francophone, en vous inscrivant en deux clics sur le site. (La communication avec la classe partenaire est libre : Twitter, mail, courrier, ou autres…)

  • Il y a un envoi par session et par classe.
  • Inscriptions libres pour une ou plusieurs sessions.

 

Il s’agit donc d’un dispositif collaboratif qui permet de proposer les problèmes de maths différemment…

Pourquoi ? Parce que les élèves redoutent souvent cet exercice, pensent qu’ils n’en sont pas capables, que « c’est trop difficile », ont peur de se tromper, « bloquent », voire pour certains, « se pensent nuls »… (l’étude Pisa révèle que les élèves français sont ceux qui répondent le moins, par peur de se tromper !)

Pour faire progresser nos élèves en problèmes, ce dispositif est basé sur :
– la communication/l’oral et la réflexivité en mathématiques, pour mieux comprendre son propre raisonnement (métacognition) et le comparer à celui des autres (présenter sa démarche, s’ouvrir à celles des autres, développer les langages mathématiques)
– la négociation: pour justifier ses choix, écouter les autres, comprendre ses erreurs, et apprendre à développer l’argumentation et la démonstration mathématiques.
– le traitement actif des erreurs par les élèves eux-mêmes: les habituer à les identifier selon un code (on apprend au moment où on comprend son erreur…)

Le dispositif a été testé dans des classes et a montré des évolutions significatives des élèves:
– confiance en soi, dédramatisation de l’erreur (les ateliers sont un moment privilégié)
– motivation et implication
– meilleure analyse et compréhension des énoncés et des lectures de données
– moins d’erreurs dans le choix des calculs
– davantage de précision dans les approches et les langages mathématiques
– identification des erreurs récurrentes (et action en ce sens)
L’attitude de certains élèves en difficultés est tout à fait encourageante, comme si le fait de ne plus être seul diminuait la difficulté… (le fait d’échapper aux « blocages »)
Les ateliers de négociations développent l’habitude de justifier ses raisonnements, et donc une certaine forme de rigueur.
De la même manière, ils incitent à demander de l’aide en cas de « blocage », et ce dans d’autres domaines. Ils sont un bon moyen d’instaurer un climat coopératif.
Du côté des enseignants, c’est l’occasion de faire évoluer ses pratiques et sa posture, d’être plus réflexif, de communiquer avec des collègues, d’échanger, faire partie d’un réseau d’enseignants toujours bienveillants et motivés !

Le dispositif s’appuie sur la Méthode Heuristique des Mathématiques, M@ths en-vie ainsi que bien évidemment, sur la Twitée !

Pour comprendre le dispositif

Première mise en place des ateliers :

Compte Twitter : @ProblemaTwitt

VOIR EN LIGNE : Problematwitt

Un commentaire