M@ths en réseaux

4 comptes Twitter, un pour chaque cycle, où les élèves se posent des problèmes et nourrissent un fil de discussion mathématique. Démarrage officiel à la rentrée scolaire 2019, dès le 1er septembre  !

IMPORTANT : Ce réseau social est le vôtre et celui de vos élèves. Vous y trouverez ce que chacun y apportera. Nous parions sur le nombre de classes inscrites (plus de 700 followers à ce jour, tous comptes confondus) et la richesse des publications pour susciter les questionnements mathématiques et les échanges de chacun des participants.

Découvrez ci-dessous comment tout cela fonctionne…

Objectifs :

– Créer une émulation autour de la résolution de problèmes, tant pour les élèves que pour les enseignants.

– Susciter des questionnements et des échanges mathématiques autour de situations concrètes, en nourrissant un fil de discussion.

– Offrir aux enseignants des situations supports à des activités de recherche mathématiques.

– Engager des échanges entre élèves et amener des classes à collaborer.

– Changer l’image des réseaux sociaux auprès des enseignants, des parents et des élèves en les confrontant à un usage pédagogique.

– Aborder les usages responsables et citoyens des réseaux sociaux à travers une mise en situation concrète.

Fonctionnement :

– 4 comptes twitter sont mis à disposition, un par cycle : @mathsenvie1, @mathsenvie2, @mathsenvie3 et @mathsenvie4.

– Les classes participantes doivent disposer d’un compte classe twitter : information à réaliser auprès de l’IEN ou du chef d’établissement.

– Les enseignants peuvent soumettre un problème par courriel aux gestionnaires des comptes. La classe peut également poster un problème depuis son compte twitter de classe en respectant la structure suivante : #mathsenvie1 (si cycle 1) – @autreclasse (si la classe souhaite faire du lien avec une autre classe) – [Énonce du problème] + Photo

– Dans un premier temps, afin d’amorcer les premiers échanges, des problèmes seront proposés par les gestionnaires.

– Les classes alimentent les fils de discussion.

– Tous les tweets issus de ces 4 comptes sont à destination exclusive des élèves. Les communications vers les enseignants se font sur le compte @mathsenvie.

– Les propositions de problèmes se font via l’adresse dédiée pour le cycle, à savoir : cycle1@mathsenvie.fr, cycle2@mathsenvie.fr, cycle3@mathsenvie.fr et cycle4@mathsenvie.fr.

Comment je m’y prends en classe ?

Ce dispositif se veut avant tout très souple et sans contrainte !

1 – Pas d’inscription !

2 – On participe quand on veut !

  • Tous les jours, ou une à deux fois par semaine
  • Toute l’année, sur une période, sur quelques semaines…
  • De temps en temps quand j’ai le temps

3 – On participe avec qui on veut !

On échange avec qui ont veut selon si le sujet mathématique nous inspire.

4 – On participe comme on veut !

On peut proposer des problèmes, répondre, questionner, se nourrir des situations, ne pas intervenir, lire uniquement, ne rien écrire… chacun est libre de se saisir des échanges mathématiques comme bon lui semble !

Concrètement…

De manière rituelle, de 1 à 4 fois par semaine, dérouler le fil twitter collectivement. L’enseignant aura pris soin de consulter le fil pour cibler un point sur lequel appuyer le travail ou l’échange. Dans un premier temps, prendre connaissance des RT ou « Like » d’un travail éventuellement posté.

Dérouler une discussion ciblée par l’enseignant et la poursuivre. Le fil peut-être alimenté pour :

– proposer un autre énoncé à partir de la même photo ;

– proposer une réponse et éventuellement la démarche ;

– poster une démarche de résolution en photo ;

– poser une question pour comprendre l’énoncé ;

– donner des indices pour le résoudre, complexifier l’énoncé, le transformer…

– réaliser tout échange mathématique portant sur le problème.

L’enseignant organise un travail, court (de 10 à 30 minutes) pour alimenter collectivement le fil : travail individuel, de groupe, collectif, sur ardoise, sur cahier d’essai…

Et du point de vue réglementaire ?

Seul l’enseignant dispose des codes de connexion du compte classe qui est uniquement alimenté par l’enseignant ou par un élève, sous sa surveillance. L’enseignant reste responsable de tout le contenu des publications sur le compte classe. Une information est à réaliser auprès de l’IEN ou du chef d’établissement en précisant les objectifs de l’activité. Une information est également à réaliser auprès des parents. Vous pouvez vous saisir des propositions ci-dessous, à personnaliser.

Modèle d’information à destination de l’IEN

Modèle d’autorisation à destination des parents

Modèle de charte à destination des élèves

Document inspiré de la charte proposée par Amandine Terrier, enseignante à l’école primaire de Crotenay : cliquer ici

Pour compléter, un article incontournable sur Eduscol : Réseaux sociaux -Usages pédagogiques de Twitter

Trois scénarios possibles

Il s’agit de trois pistes d’usages en classe qui peuvent bien entendu être aménagées…

Scénario 1
En classe de GS/CP, le week-end, je poste un problème avec le hashtag #mathsenvie1 (photo que je prends le vendredi entre midi et deux. Il s’agit en général d’un problème réalisé à partir d’une photo prise en classe avec le matériel disponible (stylos, craies, petites voitures). C’est important car cela permet aux autres classes de pouvoir reproduire la situation de leur côté et manipuler. Le lundi matin, nous résolvons collectivement le problème que nous revoyons en ateliers : le problème est parfois complexifié ou prolongé selon les groupes. Nous ne postons pas la réponse, mais apportons plusieurs reformulations ou indices pour le résoudre.
Nous consultons alors le fil en fin de semaine afin de voir si d’autres classes ont répondu à notre problème, les félicitons si la réponse est juste ou élaborons une correction sur un temps d’atelier avec un petit groupe.
Parfois, lors du temps d’atelier mathématiques, nous nous emparons d’un problème posté par une autre classes. Nous explicitons le problème et la recherche se fait individuellement sur ardoise avant d’échanger pour se mettre d’accord sur la réponse à poster.
 
Scénario 2
Enseignant en CE2, j’utilise le réseau social de problème en rituel, en début d’après-midi, trois jours par semaine.
– Le lundi, je propose une photo aux élèves et par groupes, ils doivent créer un énoncé de problème. Chaque énoncé différent est posté par l’élève secrétaire du groupe (cela tourne chaque semaine) sur le compte de la classe avec le hashtag #mathsenvie2.
– Le mardi, je choisis une situation sur laquelle je fais réfléchir les élèves et nous postons le fuit de notre réflexion en réponse d’un post d’une autre classe.
– Le jeudi, nous consultons les réponse des autres classes à notre problème et débattons de leurs réponses et procédures. Éventuellement, nous postons des conseils ou une procédure plus experte.
 
Scénario 3
En classe de CM1/CM2, une fois par semaine, le lundi, un élève de service, pendant l’accueil, déroule le fil des publications sur le compte @mathsenvie3 et choisit un problème ou une situation qu’il souhaite proposer à la classe. Il peut s’agir d’un problème ou d’un échange qui le questionne, une réponse erronée à un problème…
Parfois, il y a une solution qui est postée. Peu importe et bien au contraire ! La situation est alors affichée via le tableau interactif de la classe. Les élèves, par groupes de 2, sur leur ardoise, répondent à la problématique. Nous faisons une synthèse collective et nous nous mettons d’accord sur un commentaire ou une réponse à apporter au point qui a été soumis par l’élève de service.
 
Vous souhaitez témoigner vous aussi de vos usages, n’hésitez pas à le faire ici : contact@mathsenvie.fr
 

On en parle ici

Sur Educol Maths : https://eduscol.education.fr/maths/actualites/actualites/article/le-reseau-social-par-mths-en-vie.html

TICE74 : http://www.ac-grenoble.fr/tice74/spip.php?article1510

Sur le site de l’IEN de Lyon 8ème-2ème : http://www2.ac-lyon.fr/etab/ien/rhone/lyon8/?Reseaux-sociaux-mathematiques-C1&lang=fr

Sur le blog Pierre Carrée de Claire Lomme, professeur de mathématiques et formatrice : https://clairelommeblog.wordpress.com/2019/09/03/mths-en-vie-et-avec-la-peche/