Archives de catégorie : Uncategorized

Créer un « Espace m@ths en-vie » dans une école

Témoignage de Gilles Tisseraud sur la mise en place, dans le cadre d’un projet d’école, d’un « Espace maths en vie » à l’école Jean Macé au Mans.

Présentation

Notre école est une école de ville, proche de la gare. Nous accueillons 9 classes qui vont du CE2 au CM2. Notre population est très mixte avec cette particularité d’accueillir régulièrement des élèves allophones à tout moment de l’année. Nous sommes une solide équipe très complémentaire de 10 enseignants avec une expérience importante et surtout avec une belle amitié professionnelle.

Le projet

Le projet est né en 2020 lors d’une réunion d’équipe sur les réussites de nos élèves. Nous avons constaté que malgré tout ce qui avait été mis en place, notre expérience (plus de 20 années pour la plupart d’entre nous) la résolution de problème restait un point difficile pour de nombreux élèves. Nous étions déjà plusieurs à connaître les ressources maths-en-vie et tous les enseignants proposaient régulièrement des situations les plus concrètes possibles. Nous avons donc décidé d’aller plus loin, de passer des « situations concrètes » au « situations vivantes ». Pour cela, il nous fallait repenser les démarches, les outils, les espaces…

Grâce à Aline Lemoine enseignante de SEGPA, nous avons découvert un projet d’épicerie dans un collège. En conseil des maitres, nous avons alors décidé de créer notre propre épicerie dans l’école. Nous avons même poussé le projet plus loin en proposant de créer 2 autres espaces : une salle consacrée aux situations de mesures (Maths en chantier) et une aux situations logiques (essentiellement échecs, Lego technique, …).
Nous avons la chance de disposer d’un ancien logement de fonction qui offre des salles que nous pouvions exploiter avec des petits groupes d’élèves. Ces salles étant situées au-dessus de notre bibliothèque d’école, nous pouvions organiser des groupes tournants.

Autour de la directrice, Sandrine Lechaine, l’équipe s’est engagée dans cette aventure de manière très concrète à l’issue du premier confinement. Nous nous sommes répartis dans la préparation physique et pédagogique des 3 espaces par groupe de 3 personnes avec des interactions entre les groupes.
Tout d’abord, nous avons défini par petits groupes comment nous imaginions ces espaces, puis, après une brève présentation au reste de l’équipe, nous nous sommes lancés.

Nous avons commencé par faire l’inventaire de ce que nous possédions, car souvent les écoles regorgent de trésors inexploités au fond des placards. Ainsi nous avons pu constituer un premier stock pour les 3 espaces : jeux de logiques des années 990/2000, fruits et légumes en plastiques, masses marquées, balances, pièces en plastiques et billets plastifiés ….

Une fois ce premier travail de récupération fait, nous avons travaillé par salle. Pour l’épicerie : l’idée était de faire au moins cher, avec de la récupération et en impliquant au maximum les élèves. Nous avons donc recyclé nos vieilles étagères de bibliothèque en rayonnages, récupéré des présentoirs en pharmacie et demandé aux élèves d’apporter des emballages de la maison. Les temps de collecte et le tri ont été une phase assez chronophage, car nous ne pouvions garder que des emballages propres, et si possible, présents en plusieurs exemplaires. Ensuite, avec les élèves, nous avons recherché les prix et étiqueté les produits. Enfin, ils ont été rangés par catégorie (nous sommes partis du travail réalisé en sciences sur l’équilibre alimentaire). Un drive a même été réalisé sur l’ENT pour permettre de travailler en classe sur les produits présents dans notre épicerie. Au final, nous n’utilisons pas (encore) cette fonctionnalité que nous avons prévue.

drive epicerie salée

Pour la salle « maths en chantier », nous voulions que les élèves travaillent sur les caractéristiques de cette pièce mansardée : il y a tellement à faire entre les hauteurs de plafonds, les poutres apparentes, la fenêtre en hublot… Nous sommes toujours en recherche et création de nouveaux défis mesure à réaliser dans cette classe. Nous y avons ajouté des contenants, des outils de mesure de masse, une toise vient d’y être posée. Nous y avons installé des photos problèmes du site maths-en-vie pour compléter la thématique de cette salle.

Pour la salle « logico mathématiques », nous avons commencé par utiliser ce qui était présent dans l’école, des outils souvent peu ou pas exploité, car oubliés. Ainsi nous avons ressorti les jeux d’échecs, les boites de Lego (leviers et balance). Nous avons complété le tout avec des puzzles, des ruby’s cubes, des casses-têtes. Là aussi, nous avons installé des photos problèmes du site maths-en-vie pour compléter.

Cet ensemble maths-en-vie en est à ses débuts, tout se construit actuellement et se construira pendant probablement 2 ou 3 ans, selon les besoins des élèves et les appétences des enseignants.

L’utilisation avec les élèves

La principale contrainte vient de la taille de nos pièces. Nous ne pouvons y mettre que des petits groupes de quelques élèves. Elles sont donc idéales pour les Activités Pédagogiques Complémentaires : les enfants sont très contents d’y aller, car ils aiment ce temps ludique en dehors de la classe et qui plus est dans des salles agréables.

Nous l’utilisons en groupes tournants avec la BCD située dans le même bâtiment.

Chaque équipe a rédigé des situations pédagogiques spécifiques pour chaque salle. Ces défis sont complétés par de nouvelles propositions au fur et à mesure des expériences, car tout est à construire en fonction des besoins, des réactions des élèves, de leurs propositions aussi.

S’engager dans un projet collaboratif avec une autre classe autour de M@ths en-vie

M@ths en-vie n’est pas une méthode mais un dispositif qui peut être mis en œuvre en autonomie dans sa classe. Cependant, il est possible d’envisager une collaboration entre classes afin de donner plus de corps aux différents activités et ce, au travers de situations de communication réelles entre élèves, notamment via des outils numériques.

La programmation/progression proposée ci-dessous se déroule sur une année scolaire et engage deux classes. Les échanges peuvent être réalisés à l’aide d’outils numériques divers : Twitter, EduTwit, Padlet, courriel, site d’école, ENT…

Continuer la lecture

Le classeur d’activités

34 activités concrètes à mettre en œuvre en classe de la PS au CM2, un logiciel pour travailler sur les photos et 128 photos inédites au format numérique et imprimées, à découper et à manipuler.

Chaque fiche présente les enjeux de l’activité, les consignes élèves, les critères de réussite, des pistes pour différencier, des informations pratiques et des prolongements pour aller plus loin.

L’ouvrage pédagogique édité par Génération 5 est accompagné de 3 applications numériques :
– l’une permettant de réaliser des activités de catégorisations : tri de photo, rotation, agrandissement, annotation, réalisation de groupements… à partir des photos proposées ou de ses photos personnelles :
– une autre pour annoter les photos et créer des caches pour masquer des données ou des unités ;
– enfin une troisième, accessible aux élèves et à l’enseignant , offrant la possibilité de mettre en page facilement des problèmes à imprimer ou à partager.

L’ouvrage

Un classeur de 174 pages et 34 activités + un logiciel avec 3 applications + 128 photos

Introduction par Philippe Roederer, IEN

Préface par Jean-Louis Durpaire, Inspecteur Général honoraire

Le sommaire des activités

34 activités de la maternelle au CM2 dans tous les domaines des mathématiques.

Pourquoi la photographie ?

La photographie au service de la résolution de problèmes pour :

  • offrir une première représentation de la situation ;
  • se constituer des répertoires mentaux ;
  • donner du sens aux données.

Les 6 compétences en mathématiques

Travailler les 6 compétences du socle en mathématiques avec comme support M@ths en-vie.

Deux exemples d’activités à télécharger gratuitement

Les formes (cycle 1)

L’élève de maternelle se construit dans l’action et l’instantanéité.

Ce type d’activité lui permet de vivre la situation, d’appréhender et de manipuler des objets réels.

Pré-requis pour la représentation géométrique vers un lexique spécifique : cylindre, sphère, disque.

Les problèmes multiplicatifs (cycles 2 et 3)

Autour de nous, de nombreux objets sont rangés de façon régulière et offrent une représentation visuelle et concrète de situations multiplicatives.

Dans cette activité, l’élève est amené à associer ces objets à une quantité exprimée sous la forme d’une multiplication, donnant du sens à cette opération.

Les logiciels

Avec le classeur, sont fournis 3 logiciels permettant de faire vivre le dispositif. Ils se lancent indépendamment et sont utilisables en vidéoprojection (avec un tableau interactif ou un simple vidéoprojecteur) et sur ordinateur individuel. Pour en savoir plus : cliquer ici

Pour commander

Cliquez sur le logo pour plus de détails et pour commander l’ouvrage ou cliquer ici.

Ils en parlent…

 

M@ths en-vie présent village pédagogique du normand.e.day les 16, 17 et 18 mai 2018

En savoir plus : cliquer ici

J’ai testé « M@ths en-vie » par Ti’loustic

« Voilà voilà ! Comme promis, je vais vous parler du fichier M@ths en-vie, écrit par Christophe GILGER et Carole CORTAY; et édité chez Génération 5. »

A découvrir ici : lire

M@ths en-vie, le projet qui donne envie de faire des mathématiques

« M@ths en-vie est un de ces projets géniaux à propos desquels on se demande pourquoi personne n’y a pensé avant… »

A découvrir ici : lire

M@ths en-vie dans la Méthode Heuristique de Mathématiques de Nicolas Pinel

En savoir plus : cliquer ici

Chez « Ma maîtresse de CM1-CM2 »

« Encore un super outil découvert sur Twitter, et qui permet d’utiliser des situations concrètes de la vie quotidienne pour comprendre que les maths, on s’en sert partout ! Le classeur contient des photos prises « en vrai » pour apprendre à résoudre des problèmes. Un des 2 auteurs, Christophe Gilger, est très actif sur Twitter et répondra à coup sûr à vos questions. Comme cet outil cible essentiellement la résolution de problèmes, il faudra compléter avec un autre outil. Un super investissement à faire en équipe car il couvre tous les cycles de l’école élémentaire. »

Voir : cliquer ici

Sur le site Contalyre

« Depuis de nombreux mois, nous avons échangé nos pratiques, nos ressources et nos trouvailles sur Facebook et à Ludovia nous avons enfin pu échanger en présentiel.Moi , avec mon livre écrit en 2013 Lecture en vie, envie de lecture aux éd. Chronique sociale et lui avec M@ths en -vie, éd. Génération 5. Nous aimons partir de situations du quotidien pour sensibiliser les enfants au plaisir de la lecture et des maths. » – Régine Barat

Voir : cliquer ici

Sur le blog LocaZil
En GS-CE1, après quelques années de ZIL, de cycle 2 (CP, CE1, CE2) et de cycle 1 (MS-GS)

« J’ai reçu de chez Génération 5 le classeur « M@ths en-vie » qui propose des activités mathématiques de la maternelle au CM2.

Dans le cadre de notre projet d’école, nous avons prévu une fiche action sur le domaine des mathématiques (les promenades mathématiques et les rallye maths surtout). Dans le classeur « M@ths en-vie » il y a des pistes pour les promenades mathématiques. »

Lire la suite : cliquer ici

Sur le site Supermaitresse

« J’ai testé la promenade mathématique : vous savez, celle où les élèves vont prendre des photos, dans leur environnement proche, de situations qui pourraient inspirer des problèmes mathématiques. Ceci leur montre que les maths sont partout autour d’eux. »

Lire la suite : cliquer ici

Sur le blog « Le livre de Sapienta »

« Cette année, comme deux trois articles et un échange sur Beneylu Psst en ont parlé, j’ai testé toute l’année la MHM en maths. Je n’en parlerai pas plus ici, car tout est proposé dans la méthode, et pas mal de collègues ont fait le point en ligne sur leur(s) année(s) MHM.

Je me suis cependant très vite intéressée au dispositif Maths en Vie parce que je suivais déjà son concepteur sur twitter ClasseTICE  Christophe Gilger. »

Lire la suite : cliquer ici