Archives de catégorie : M@ths ailleurs

Nambarz, un jeu de société de calcul et de stratégie pour toute la famille

En individuel ou en équipe, enfants et adultes, prenez plaisir à combiner les nombres de 1 à 10 en faisant toutes sortes de calculs (adition, soustraction, multiplication et division)pour obtenir un maximum de points et gagner la partie

Tranche d’âge : 8 ans et + (possibilité d’adapter le jeu aux enfants de moins de 8 ans (cf. Le thème principal du jeu)

Nombre de joueurs : 2 à 12 joueurs (individuellement ou en équipe)

Durée moyenne d’une partie : De 15 à 30 minutes (pour une partie de 4 joueurs)

Thème principal du jeu

Le nom Nambarz provient du mot anglais «numbers», puisque c’est un jeu de chiffres. L’orthographe du nom du jeu est en quelque sorte la prononciation du mot «numbers». Facile à retenir !

Initialement, le jeu a été créé pour apprendre et pratiquer le calcul mental aux enfants. Il permet de pratiquer des combinaisons de calcul simples grâce aux opérations basiques de mathématiques. Cependant, le jeu a eu une évolution importante grâce aux différentes stratégies mises en place par les joueurs – enfants et adultes – qui leur permettent de se débarrasser de leurs cartes avant les autres joueurs (il s’agit du but du jeu).

En parallèle, les jokers ont été inventés et modifiés à plusieurs reprises afin de rendre Nambarz plus adéquat aux différents niveaux et à la différence d’âge des joueurs.

Cette évolution a permis au jeu de garder son aspect pédagogique et éducatif tout en étant parfaitement adapté aux adultes ! Nambarz est alors devenu un jeu intergénérationnel où tout le monde peut y trouver son compte (possibilité de faire des combinaisons de calcul simples de 2 ou 3 cartes pour les enfants, jusqu’aux opérations plus sophistiquées de 4 à 5 cartes grâce à l’application des stratégies pour les adultes).

Nambarz permet donc d’appliquer toutes les opérations mathématiques : addition, soustraction, multiplication et division. C’est pour cette raison que le jeu est conseillé à partir de 8 ans ou à partir de l’âge où l’enfant maîtrise ces 4 opérations (avec des chiffres de 1 à 10). Toutefois, il est tout à fait possible de faire jouer des enfants plus jeunes en appliquant en premier temps uniquement les opérations que l’enfant maîtrise (par exemple, se limiter à l’addition et à la soustraction dans un premier temps puis étendre à la multiplication et à la division). En plus, le nombre de jokers utilisé dans le jeu permet de varier le niveau de difficulté.

En ce sens, Nambarz est tant adapté aux adultes qu’aux enfants. Il revient aux professeurs et parents d’ajuster les règles et les faire évoluer en fonction de l’âge et des connaissances de l’enfant afin de tirer profit de son potentiel éducatif.

La mécanique principale du jeu

La mécanique principale consiste en le fait de se débarrasser de toutes ses cartes avant les autres joueurs. Pour cela il faudra jouer les cartes selon deux schémas : soit par concordance ; en posant une carte ayant le même chiffre ou même dessin que la carte posée. Ou par calcul ; en faisant une opération mathématique dont le résultat correspond au chiffre de la carte posée.

Étant un jeu de calcul et de stratégie, la méthode par calcul est la plus intéressante, car elle nous permet d’éliminer plusieurs cartes à la fois. Ainsi, nous pouvons faire un calcul par 2, 3, 4 voir 5 cartes.

Par exemple, si on doit poser sur la carte 7, on peut jouer :

  • Les cartes 3 et 4 selon le calcul 3+4 = 7
  • Ou les cartes 3, 2 et 1 selon le calcul (3*2)+1= 7
  • Ou les cartes 10, 5, 9 et 4 selon le calcul (10/5)+9-4=7 (ceci est un «coup de maître» qui fait gagner des points supplémentaires)

Le principe de calcul est donc le suivant : le résultat de l’opération de la 1re et la 2e carte est calculé. La 3e carte doit nécessairement être calculée avec le résultat obtenu précédemment (si l’on pose 3 cartes). Pareillement, le résultat de cette dernière opération sera calculé avec la 4e carte (si l’on pose 4 cartes) et ainsi de suite[1].

Cependant, il y a trois règles à respecter lorsqu’on joue un calcul :

  1. Le fait de devoir utiliser des cartes de même type (soit des cartes “dessin/chiffre” soit des cartes “chiffre/symbole”) ; on ne peut faire une opération en mélangeant les deux types de cartes
  2. Le calcul doit être le plus court possible. Par exemple (5+4)/9 donnent bien 1, mais avec ces cartes le joueur aurait simplement pu faire le calcul 5-4=1. Il faut donc que le calcul soit le plus court possible avec les cartes utilisées.
  3. Il est interdit de jouer une carte concordante dans un calcul : si la carte à couvrir est un 3-abeille on ne pourra faire le calcul par les cartes 8-abeille et la carte 5-chat (8-5=3) car carte 8-abeille est déjà une carte concordante par dessin avec la carte à couvrir, à savoir la carte 3-abeille (la concordance peut être également par chiffre).

Le non-respect de ces règles ou une erreur de calcul impliquent une pénalité consistant à piocher 3 cartes et ramasser les cartes qui n’ont pas été correctement jouées.

Le jeu est également composé de 4 types de jokers qui permettent de débloquer le jeu et le rendre plus stimulant et stratégique. Ils permettent aux joueurs de changer le chiffre ou le dessin lorsqu’il n’ont pas les bonnes cartes à jouer. Les jokers sont importants dans la stratégie afin de préparer le pas suivant. Le joker «rejouer» est particulièrement intéressant, car il permet d’appliquer la stratégie immédiatement et sans attendre le prochain tour (cf: Annexe 1). À savoir que le nombre de jokers utilisés dans le jeu permet de réguler le niveau de difficulté[2].

L’originalité du jeu

Nambarz compte parmi les rares jeux qui permettent d’appliquer les quatre opérations : addition, soustraction, multiplication et division de manière simultanée. Les différentes options du jeu (opérations utilisées, nombre de jokers, utilisation ou non des parenthèses/crochets) permettent de varier le niveau de difficulté du jeu et le rendre adaptable aux différents âges et connaissances.

L’originalité du jeu relève également dans le fait d’allier le calcul mental à la stratégie. Dans Nambarz, il faut en effet savoir faire de bons calculs, mais il faut surtout être capable d’anticiper les coups à venir et faire preuve de stratégie afin d’anticiper le jeu des adversaires et arriver le plus vite possible à son objectif : se débarrasser de toutes ses cartes. Il ne suffit donc pas de choisir le calcul correspondant à la carte à recouvrir, mais il faut également penser à la dernière carte jouée, et se demander quel avantage elle peut apporter au pas suivant.

Enfin, le jeu a un caractère progressif. En effet, grâce aux différentes possibilités qu’il propose (cf : idée du jeu), le jeu Nambarz peut complètement s’adapter à tout âge et par conséquent à des classes différentes, des plus petits niveaux à un niveau adulte.

Le déroulement général du jeu

Un joueur mélange les cartes, en distribue 7 à chaque joueur et sépare la pioche de la carte à recouvrir. Cette carte choisie au hasard dans la pioche sera celle sur laquelle il faudra jouer (cette carte ne doit pas être un joker). Le joueur de gauche commence la partie, il doit faire un calcul ou jouer par concordance. S’il n’a pas de carte convenante, il devra piocher une carte. Si la carte piochée peut être jouée, il peut directement la poser, ou bien la combiner avec d’autres cartes en sa possession. Sinon, il devra la conserver dans son jeu. Dans ce cas-là, il dit « je passe » et c’est au tour du joueur suivant. Si la pioche s’épuise au cours de la manche, on retourne la pile des cartes que l’on mélange et elle devient la nouvelle pioche. Si le joueur fait une action méritant pénalité, il devra piocher 3 cartes.

Le but est de se débarrasser de toutes ses cartes. À la fin de chaque manche, les joueurs se font attribuer un nombre de points correspondant à leur classement de gagnant : le 1er gagne 40 points ; le 2e : 32 points ; le 3e : 25 points ; le 4e : 19 points et le 5e : 14 points. À la fin de la partie, on calcule le total des points de chaque joueur ainsi que leurs «coups de maître». Le joueur qui a le plus de points remporte la partie et ainsi de suite.

Il est possible également de jouer par équipe (de 2 à 6 équipes sans dépasser 12 joueurs maximum). Dans ce cas-là, chaque joueur va avoir ses 7 cartes à lui et jouer à son tour. La seule exigence est que les membres d’une seule équipe jouent consécutivement l’un après l’autre, de gauche à droite, ensuite le tour passe aux membres de l’équipe suivante. Cela permet aux membres de l’équipe de jouer la carte ou la combinaison la plus avantageuse, dans la mesure du possible, pour le partenaire qui le suit. En cas de jeu par équipes, on additionne les points gagnés par les membres de l’équipe. L’équipe qui a le plus de points remporte la partie.

Notions travaillées, potentiel pédagogique

  • Calcul mental : La principale notion travaillée est le calcul mental. L’élève peut faire des additions, soustractions, multiplications et divisions. Il doit donc faire des calculs lui permettant d’avancer dans le jeu et se débarrasser à chaque fois d’un maximum de cartes. Un autre exercice de calcul – cette fois à deux chiffres – s’ajoute lors du calcul des résultats à la fin de la partie. L’élève additionne le nombre de points gagnés à chaque manche, en plus des points supplémentaires gagnés grâce à ses « coups de maître ». Pour les enfants en bas âge, Nambarz permet également de travailler la notion de dénombrement grâce à la représentation de nombres en forme d’animaux sur les cartes dessin.
  • Stratégie : En plus du calcul mental, la stratégie est une notion principale à développer. L’élève ne doit pas seulement chercher des calculs sophistiqués mais aussi penser au calcul suivant et à l’utilisation optimale des jokers. Ainsi, il est parfois plus utile de faire de combinaisons de calcul simples avec deux cartes en appliquant une bonne stratégie que de chercher à faire des calculs avec 3 cartes ou 4 cartes pour faire des «coups de maître» et gagner des points supplémentaires (cf: Annexe 1). En ce sens, Nambarz peut être un excellent outil dans le cadre d’aide aux élèves en difficulté. Grâce à cet aspect ludique et stratégique, ces élèves y trouvent facilement leur compte, car ils peuvent gagner avec des calculs simples avec l’aide de leur stratégie.
  • Vigilance et concentration : En plus de la concentration sur son propre jeu, l’élève doit être vigilant aux calculs joués par les autres. Ainsi, les joueurs sont garants du respect des règles, ils doivent s’assurer que les autres joueurs font des calculs corrects et ne trichent pas ; cela crée une vigilance chez les enfants qui surveillent attentivement les calculs des autres joueurs afin de pouvoir crier à la pénalité dès la moindre erreur et cela leur permet de pratiquer le calcul mental même lorsque le tour est aux autres. Il est bon à savoir qu’il s’agit d’une pénalité « bienveillante » dans le sens où le joueur pénalisé aura seulement 3 cartes supplémentaires, ce qui lui permettra d’avoir plus de choix pour faire des calculs plus poussés, voire des « coups de maître».
  • Challenge et collaboration : Nambarz permet de développer l’esprit compétitif chez les élèves lorsqu’ils jouent de manière individuelle. Dans son option par équipe, le jeu permet de travailler la notion de collaboration et de coordination[3]. Les élèves apprennent donc à collaborer entre eux, travailler ensemble, se mettre d’accord sur les cartes à poser afin d’être le plus utile à son coéquipier et faire remporter son équipe. Les élèvent appliquent en quelque sorte une stratégie d’équipe. Dans ce cadre, Nambarz peut être un excellent outil dans le cadre de stages de remise à niveau (SRAN) et d’activités pédagogiques complémentaires (APC). 

Pour aller plus loin :

[1] La règle de base du jeu n’autorise pas l’utilisation des parenthèses ou crochets afin de rendre le jeu accessible aux enfants (et surtout lorsqu’ils jouent avec les grands). Toutefois, il est tout à fait possible d’utiliser les parenthèses ou crochets dans les calculs – entre adultes ou avec les enfants expérimentés. Par exemple, le joueur a dans son jeu les cartes 9, 8 et 2 et doit jouer sur la carte 5. Si l’on suit le principe de calcul de base, aucune opération mathématique n’est envisageable, le joueur devra piocher une carte (s’il n’a pas une carte concordante ou un joker à jouer). Si l’on utilise les parenthèses, alors il sera possible de jouer le calcul suivant : 9-(8/2)= 5. Ce calcul est tout à fait possible car la troisième carte (ici 2) n’a pas à être calculée avec le résultat des deux premières cartes (ici 9 et 8). Dans le cas de l’utilisation des parenthèses/crochets, il faudra simplement l’annoncer au début de la partie «partie avec parenthèses/crochets» afin que tout le monde puisse les utiliser dans ses calculs. Les crochets sont utilisés dans le cas de calcul avec 4 cartes et plus.

[2] Au niveau débutant : on peut jouer avec tous les jokers (12); Au niveau confirmé : on peut jouer avec 8 jokers (2 de chaque type) ; Au niveau expérimenté : on peut jouer avec 4 jokers (1 de chaque type).

[3] Une équipe peut être composée de 2 joueurs ou plus. Le nombre maximum d’une équipe ne doit pas dépasser les 6 joueurs.

Les kits mathématiques du CNRS

Vous cherchez une activité de diffusion, mais êtes en manque d’inspiration ? Vous en avez fait et voudriez partager celles qui ont bien marché ? Vous avez construit une activité et aimeriez qu’elle serve à d’autres collègues ?

Ce site web rassemble des idées d’activités de médiation, en lien avec la recherche. Le but est de se les partager efficacement.

Accéder : cliquer ici

Maths en liberté, des livres, textes, vidéos, jeux et BD sur les mathématiques

Ce site web, destiné à tous les pays francophones, propose des livres, et quelques textes courts, vidéos, jeux et BD, pour des élèves de tous âges intéressés par les mathématiques, en supplément des cours scolaires. Ce n’est pas un site de soutien scolaire.

Les contenus sont classés par âge, par difficulté et par type afin que tous (et en particulier des parents ne connaissant pas les mathématiques) puissent utiliser ce site.

Accéder : cliquer ici

Enigmat, le jeu pour apprendre à voir aux échecs

Le jeu se compose de 24 échiquiers partagés en 4. Un échiquier complet est repéré par 4 morceaux de couleur et symbole identiques. Énigmat est destiné à des joueurs de tous niveaux. Le principe général est simple, il s’agit d’assembler les 4 morceaux d’un échiquier de façon à reconstituer une position de mat.

 

Continuer la lecture

Le monde étonnant des chiffres sur Culture Classe

Le site ClultureClasse propose des fiches ludiques sur différents sujets dont « Le monde étonnant des chiffres » ! Les mathématiques sont ennuyeuses ? Essayez ces petits problèmes (CM2) qui devraient faire réagir les élèves…

 

A télécharger, 5 fiches de 4 petits problèmes chacune pour mieux comprendre et percevoir le monde qui nous entoure (environnement, population, santé, transports, numérique…) à travers des données réelles.

Continuer la lecture

1 jour, 1 énigme

Faire des mathématiques en s’amusant tout au long du mois de décembre…

Marie-Christine Cosson, ERUN et dans la circonscription d’Evian et Morgan Vernet, CPC dans la circonscription de Thonon les Bains  se sont associés pour proposer le projet « 1 jour, 1 énigme ».

Un calendrier de l’avent mathématiques, où vous découvrirez chaque jour une énigme à résoudre avec les élèves avec 3 niveaux de difficulté : cycle 1, cycle 2 et cycle 3

Des énigmes sont proposées également les mercredis, samedis et dimanches ainsi que pendant les vacances, si les élèves désirent poursuivre à la maison. Elles sont réalisables sur TNI, vidéoprojecteur, tablette ou ordinateur.

Maths en-tête – le podcast, une émission de vulgarisation mathématique grand public

À travers un ton léger et un format volontairement court (aux alentours de 5 min), elle a pour objectif de promouvoir les mathématiques sans tomber dans le côté technique.

 

Continuer la lecture

Réaliser des drapeaux avec des programmes de construction

42 programmes de construction partagés par Stéphanie Pietrzak, enseignante en CM1/CM2 dans le Nord

Les programmes sont organisés comme suit :

  • Les drapeaux avec quadrilatères
  • Les drapeaux avec partages équitables
  • Les drapeaux avec parallèles et perpendiculaires
  • Les drapeaux avec placement de points
  • Les drapeaux avec des diagonales et des symétries
  • Les drapeaux avec des triangles
  • Les drapeaux avec des cercles et/ou des étoiles
  • Les drapeaux avec des fractions
  • Les drapeaux avec des arcs de cercle

Continuer la lecture

Promenade mathématique – Témoignage d’une enseignante

Les mathématiques sont partout autour ne nous. Laurence Sauvage, enseignante de CM2 à Cellettes nous emmène en promenade avec ses élèves !

Une vidéo de La chaîne de circonscription41

 

 

Accéder : cliquer ici

Pour en savoir plus sur les sorties mathématiques : cliquer ici

Logique, des vidéos sous forme d’exemples concrets et d’énigmes mathématiques

La série Logique propose aux petits et aux grands de revoir les fondamentaux des mathématiques grâce à des exemples de la vie quotidienne et des énigmes interactives. Combien de fois avons-nous entendu ou pensé « mais à quoi ça sert les maths ? ».

À destination des élèves de Collège, dans les 4 domaines des mathématiques :

  • Calcul
  • Géométrie
  • Mesure
  • Organisation et gestion de données

Accéder : cliquer ici

De la géométrie sur la plage

Un projet qui devient un classique à l’école de la Gentillerie ! Profitons longtemps encore de l’environnement naturel exceptionnel de nos élèves malouins pour faire de la géométrie et des arts visuels dans un méso espace !

Continuer la lecture

On fait des maths ? Une chaine pour rendre les mathématiques vivantes !

Des vidéos de cours, assorties d’exercices, dans un cadre attractif, ludique et facile d’accès. L’idée est de rendre les mathématiques « vivantes », de les contextualiser, les « raconter », sans jamais rogner sur la rigueur des contenus et en restant fidèles aux attendus du programme.

La chaîne est animée par Stéphane et Adrien, amis de longue date et tous deux professeurs agrégés de mathématiques dans les Hauts-de-France (au Lycée Blaise Pascal de Longuenesse (62) pour Stéphane, et au Lycée des Flandres d’Hazebrouck (59) pour Adrien).

Continuer la lecture

De l’art et des mathématiques dans nos classes

Cette brochure est le fruit du travail du groupe «Arts et Mathématiques» de l’IREM d’Aquitaine, qui s’est constitué en 2013 avec la participation d’enseignants de mathématiques et d’arts plastiques.

Il s’est donné pour objectif de mettre au point des activités pour le cours de mathématiques, à différents niveaux mais dans le cadre des programmes, ayant un lien avec l’art, tout en faisant en sorte que le contenu mathématique de l’activité soit réel et que l’élève ne soit pas juste spectateur.

Accéder : cliquer ici

Les maths ? Oui, ça sert ! Une brochure Maths express

Cette brochure Maths express, qui est disponible en téléchargement comme sous forme imprimée traditionnelle, donne un bel échantillon des multiples directions dans lesquelles les mathématiques sont utiles.

Édité par le Comité International des Jeux Mathématiques

Accéder : cliquer ici

Comprendre des concepts mathématiques grâce aux LEGO

Utiliser les fameuses briques Lego pour expliquer à ses élèves certains concepts mathématiques.

Continuer la lecture

La mathématique et ses vertiges, une émission de France Culture

Observer le monde qui nous entoure sous l’angle des mathématiques nous permet de bousculer nos préjugés et de remettre en cause nos plus intimes convictions.

Invité : Mickaël Launay, mathématicien, auteur du « Théorème du parapluie » (Flammarion, 2019).

Écouter : cliquer ici

 

Maths éco-responsables, des mathématiques en lien l’EDD

Un recueil d’exercices de mathématiques associés à des problématiques et enjeux écologiques et environnementaux pour les 4 niveaux du collège.

Cet ouvrage de référence est principalement destiné aux professeurs de mathématiques en collège. Il a pour vocation d’aborder par le biais d’exercices de mathématiques les grands sujets liés à l’écologie.

Il aborde l’essentiel des notions du programme de mathématiques, de la 6e à la 3e : les grands nombres entiers, les fractions et nombres rationnels, les nombres décimaux, les nombres relatifs, les statistiques et probabilités, les grandeurs et mesures, les puissances et racines carrées, la distributivité, la proportionnalité, la géométrie, l’espace.

L’objectif est double :

  • proposer un enseignement concret des mathématiques en les associant à des questions sociétales de niveau local, national et mondial ;
  • sensibiliser la jeune génération à l’écologie, par des problématiques proches du quotidien de chacun, invitant à la responsabilisation de tous ;

Accéder : cliquer ici

Les mathématiques pour un monde meilleur

Si vous doutiez encore que les mathématiques sont partout autour de nous et contribuent à rendre notre monde meilleur ! Une page qui permet de voir en quoi les mathématiques interviennent dans de nombreux domaines de notre quotidien.

Accéder : cliquer ici

Manipulations sur des problèmes mathématiques complexes ou de base sur Actilud

Pour un travail structuré en résolution de problèmes autour d’une typologie et de l’outil de modélisation en barre. Une ressource pertinente pour apprendre et s’entrainer à résoudre des problèmes.

Continuer la lecture

Deux escape games mathématiques pour le CM1 et le CM2

Nous avons l’immense plaisir de présenter ici deux escape games pour le CM1 et le CM2 conçus par des collègues à nous, ERUN et RMC dans le département de la Haute-Savoie !

Un travail de très grande qualité réalisé par les lauréats 2020 du prix de l’innovation pour leur projet d’escape game (voir à la fin de cet article)

Pour mettre en place en classe des escape games avec des activités dans tous les domaines mathématiques ! 

CM1 CM2
 
Par C. Bonneau, M.-C. Cosson, M. Vernet, sous la direction de E. Botalla

Continuer la lecture

Maths au quotidien, des activités pour les cycles 2 et 3

Proposé par le groupe Maths/Sciences 31, ce Genially propose des activités en lien avec le quotidien des élèves sur le thème « Maths et société ».

 

 

Accéder : cliquer ici

Promenades mathématiques, des ressources proposées par le groupe maths/sciences 31

Des ressources et pistes d’activités pour réaliser des promenades mathématiques du cycle 1 au cycle 3 et notamment dans le cadre de la semaine des mathématiques 2021.

 

 

Accéder : cliquer ici

La magie des maths, un site pour aborder les mathématiques de manière ludique

Le site La magie des maths est issu de la collaboration de l’Association québécoise des jeux mathématiques (AQJM) et du projet Sciences et mathématiques en action (SMAC), qui sont tous deux sans but lucratif.

 

Il vise à promouvoir les mathématiques de manière ludique afin de permettre à toutes et tous de découvrir leurs multiples facettes.

Continuer la lecture

Mathématiques et société, les ressources du groupe départemental du Rhône.

Le groupe départemental mathématiques du Rhône (GDM 69) propose des ressources riches et variées en lien avec différents thèmes de société comportant des activités dites «Clé en main»du cycle 1 au cycle 3.

 

 

Ces projets, interdisciplinaires ou purement mathématiques sont l’occasion de travailler les notions des programmes de mathématiques de façon originale et motivante. Ils permettent aussi de faire voir les maths en classe au-delà de l’école, un lien pour valoriser les actions via un paddlet a été ouvert à cet effet.

Pour en savoir plus : cliquer ici

1 jour, 1 énigme, un escape game pour la semaine des mathématiques

Les énigmes seront accessibles jour après jour, du 15 au 21 mars inclus le mercredi, samedi et dimanche, permettant le lien avec les familles.

Selon le principe d’un Escape game, il y aura chaque jour une épreuve suivie d’une énigme, du cycle 1 au cycle 3 et souvent énigmes par niveaux PS, MS, GS, CP, CE1, CE2, CM1 et CM2.

Réalisé par les ERUN Morgan Vernet et Marik Cosson (RMC) et les CPC référents mathématiques Stéphanie Jacquier et Noël Fiorello des circonscriptions d’Evian-les-Bains et Thonon-les-Bains

Présentation en vidéo

 

L’escape game

 
 
Voir en ligne : 1 jour, 1 énigme pour la semaine des mathématiques

Que peuvent nous apprendre les flocons de neige sur les mathématiques ?

Enchantant les hivers depuis des siècles, les flocons de neige ont-ils aujourd’hui livré tous leurs mystères ? Comment naissent les flocons ?

Tandis que la neige a tapissé les sols français ces derniers jours de février 2021, les jolis flocons blancs ont emmené dans leur danse un peu de poésie… Enchantant les hivers depuis des siècles, les flocons de neige ont-ils aujourd’hui livré tous leurs mystères ? Médecins, astronomes, physiciens, philosophes, pêcheurs de baleine, mathématiciens, artistes… nombreux sont ceux qui ont tenté de les cerner. Des nuages à la terre, comment naissent les flocons, comment s’opère leur formation ? 

Guillaume Erner reçoit Etienne Ghys, mathématicien, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, auteur de « La petite histoire des flocons de neige », ed. Odile Jacob à paraître le 17 février 2021.

Une émission à écouter sur France Culture : cliquer ici

Les mathématiques par les jeux aux cycles 3 et 4

Un répertoire de jeux clés en main, avec toutes les ressources associées, proposés sur le portail pédagogique de l’académie de Nantes.

  • Des jeux pour introduire une notion
  • Des jeux pour réinvestir une notion
  • Des jeux pour développer des automatismes
  • Des eux coopératifs
  • Des jeux de plateau

Accéder : cliquer ici

Des énigmes mathématiques à résoudre en équipe

Des énigmes mathématiques ludiques et originales à résoudre en équipe au cycle 2 et au cycle 3, qui permettent de lever les appréhensions vis-à-vis des mathématiques et d’acquérir une démarche scientifique.

Issu d’une forte demande d’énigmes authentiques et facilement appropriables par les élèves, ce rallye mathématique pas comme les autres vise à faire progresser les élèves en les confrontant à la résolution d’énigmes mathématiques, sous une forme ludique et novatrice.

Les deux ouvrages, cycle 2 et cycle 3, offrent chacun une centaine d’énigmes (défis ou situations-problèmes mathématiques) dans cinq domaines mathématiques : calculs, mesures, géométrie, espace et algorithmes.

Les points forts

  • Chaque énigme est proposée avec trois niveaux de difficulté pour permettre une différenciation sur tout le cycle.
  • Les énigmes sont classées en trois groupes : « Entrées », « Plats » et « Desserts » pour que chaque équipe constitue son «menu mathématiques» !
  • Des énigmes qui s’appuient parfois sur la manipulation, qui proposent des approches originales et sollicitent une posture réflexive de la part des élèves.
  • Une progression spiralaire.
  • En fin d’année, un concours doté de 5 énigmes originales.

Quelques exemples

  

Par Laurent GIAUFFRET, conseiller pédagogique départemental « Mathématiques et Sciences » auprès de la DSDEN (Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale) des Alpes-Maritimes.

Pour en savoir plus sur l’ouvrage cycle 2 : cliquer ici

Pour en savoir plus sur l’ouvrage cycle 3 : cliquer ici

Le jeu du Lynx des dérivées

Il s’agit de retrouver le plus rapidement possible les « images » du jeu sur le plateau. Les réflexes et la mémoire visuelle seront les meilleurs atouts du vainqueur !

Un jeu niveau lycée, proposé par Nathalie Braun

La règle du jeu

Règle A

Chaque joueur reçoit 3 jetons couleur et 3 cartes « fonction » qu’il pose devant lui, faces cachées. Au signal, tout le monde retourne ses cartes et doit identifier la dérivée de la fonction de sa carte sur le plateau central des dérivées. Dès qu’un joueur en trouve une, il place un jeton de couleur dessus. Le premier qui a retrouvé ses trois dérivées des fonctions de ses cartes sur le plateau gagne. La partie s’arrête et les joueurs gardent les cartes qu’ils ont trouvées. Le maitre du jeu redistribue 3 nouvelles cartes à chacun et la partie reprend, jusqu’à ce qu’un des joueurs ait collecté 25 cartes au total.

Règle B

Chaque joueur reçoit un jeton couleur. Le maitre de jeu pioche une carte et montre le motif (la fonction) de la carte aux joueurs. Ceux-ci partent à la recherche de sa dérivée le plus vite possible. Le premier qui la trouve sur le plateau y pose son jeton couleur et gagne la carte . La partie reprend alors avec la recherche d’une autre dérivée. Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’un joueur ait collecté 15 cartes.

 

règle du jeu des dérivées

 

Le plateau de jeu

plateau du jeu du lynx 2

 

Les cartes de jeu

jeu du lynx2

Les mathématiques sont elles inutiles ? Une vidéo de Scienticfiz

Des élèves de collège donnent leur point de vue…

« Il y a peu, nous avons entendu dire que « dans la vie quotidienne, les maths ne servent à rien ». Les élèves de Scienticfiz ont été très surpris et ont décidé de se poser la question. De là est née l’idée de cette vidéo, qui tente d’apporter des éléments de réponse à cette affirmation. »

 

Scienticfiz, ce sont des vidéos autour des mathématiques faites par les collégiens du collège Henri-Becquerel (Avoine, Indre-et-Loire).

Accéder : cliquer ici

 

Un projet nichoirs en CM2 pour faire des maths, en vrai !

Donner du sens aux mathématiques, dans le cadre d’un projet interdisciplinaire…

Durée : 3 mois septembre à décembre

Continuer la lecture

Savoir détecter les infox basées sur la manipulation des images

Comprendre et savoir reconnaître les fausses infos, manipulations diverses de l’opinion, etc. à travers un focus particulier sur la manipulation des graphiques et infographies, pour savoir s’en prémunir.

Les représentations graphiques de certaines données ou statistiques sont un format particulier d’images qui peuvent transmettre des informations de manière orientée, au mieux de manière involontaire, à cause d’une erreur dans la construction du schéma, au pire de manière volontaire, dans un but manifeste de présenter l’information selon un point de vue idéologique précis.

C’est un grand classique de la communication politique et de certains médias où l’on présente des chiffres et graphiques de manière orientée, de telle façon qu’ils soutiennent un discours et des idées, par opposition à la communication scientifique où (en principe…) on présente les données brutes dans une représentation graphique neutre et mathématiquement juste.

Par Alain MICHEL, Atelier Canopé de l’Aude – Carcassonne 

Accéder au dossier pédagogique complet : cliquer ici

 

 

Un Dobble sur les écritures des nombres décimaux

Dobble est un jeu d’observation et de rapidité… qui a un succès fou !!!
Objectif de ce jeu destiné aux élèves de lycée : trouver les différentes écritures d’un nombre décimal.

Notions travaillées :

  • racine d’un polynôme du second degré ;
  • développement et réduction ;
  • écriture décimale, sous forme fractionnaire, écriture en %, écriture scientifique d’un nombre décimal.

Un jeu proposé par Nathalie Braun

Fiche explicative

dobble décimaux activité (1)-2

 

Le jeu de cartes

jeu cartes (2)-1

 

Les enquêtes de Titi et Matou

Vingt-six enquêtes mathématiques complètes sont  disponibles et mises à disposition gratuitement de tous les élèves, parents, enseignant(e)s.

Ce parcours mathématique ouvert aux élèves du CP au CM2 complète avantageusement les ressources officielles. Il présente un double-avantage : enrichir les connaissances disciplinaires en Mathématiques ET doter, au fil des enquêtes résolues, les enfants d’une posture réflexive en Mathématiques. Cinq domaines mathématiques sont investigués : «Calculs» ; «Mesures» ; «Géométrie» ; «Espace» et «Algorithmie» en pleine adéquation avec les Instructions Officielles de l’Éducation Nationale.

 

A découvrir sur le site de Laurent Giauffret : cliquer ici

Sitographie de problèmes recherche, atypiques ou ouverts

Répertoire de sites proposant des problèmes de recherche, appelés aussi problèmes ouverts ou atypiques pour les cycles 2 et 3

Continuer la lecture

Petits contes mathématiques

Fonctions, équations, fractions… avec humour et poésie (oui, c’est possible), cette série d’animation retrace les histoires des premiers mathématiciens et de leurs inventions, de l’Antiquité à l’époque moderne. 

Accéder : cliquer ici

Bibliomaths ou Littéramath, une bibliothèque mathématique pour les élèves

Une sélection d’ouvrages réalisée par Sonia Marichal (Geffrier), prof de maths en collège et lycée.

A Découvrir sur le site AlgoRythmes

Accéder : cliquer ici

Histoire de mathématiques, le site qui rend les mathématiques vivantes !

Les mathématiques sont plus intéressantes quand elles sont vivantes, connectées au quotidien de ceux qui les ont créées, replacées dans la société dont elles sont issues.

C‘est le credo qui m’a guidé dans l’élaboration de ce site. Par Bernard Ycart, professeur à l’université Grenoble Alpes.

Le site Histoire de mathématiques permet d’aborder les mathématiques sous un angle qui favorise l’identification et les apprentissages. Avec 228 histoires il permet de traiter n’importe quel sujet au programme.

Accéder : cliquer ici

 

Maths Snacks Videos, des activités mathématiques récréatives

Les experts de l’ATM (Association des Professeurs de Mathématiques de Grande Bretagne) partagent sur cette page des activités mathématiques à réaliser en classe ou à la maison.

Les vidéos sont un mélange de tâches, d’énigmes, de défis et de jeux sélectionnés pour soutenir et enrichir les mathématiques enseignées à l’école.

Les vidéos sont accessibles dès le CP, avec un peu d’aide des adultes. Les activités proposées sont « ouvertes » et engagent les enfants dans des tâches variées : il n’y a presque jamais une seule bonne réponse !

Les vidéos sont conçues pour rentrer dans la peau d’un mathématicien : explorer des situations, recherche des modèles et des règles, se poser des questions et chercher des solutions, essayer et tester des hypothèses.

Accéder : cliquer ici

AlgoRythmes, mathématiques vivantes

Blog destiné à tous les « amatheurs » de culture et d’histoire, d’humour et de citations, de calcul mental et d’énigmes, de sorties mathématiques et d’actualité sur le système scolaire.

« Le but de ce blog était initialement de partager avec mes élèves un peu de culture, d’histoire, d’humour, d’actualité mathématique, bref de faire des maths en s’amusant, ce que les programmes scolaires ne nous laissent pas toujours l’occasion de faire… »

Par Sonia Marichal (Geffrier), prof de maths en collège et lycée.

Découvrir : cliquer ici

Créer un jeu d’échec pour apprendre la géométrie dans l’espace

La géométrie dans l’espace est parfois reléguée au fin fond des progressions des profs de maths. Elle est pourtant capitale et fait partie intégrante de la compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences.

Guillaume Caron nous propose ici une séquence dans le cadre d’un atelier math par semaine en classe de 5ème pour mener un projet autour des solides au programme au collège : la fabrication d’un jeu d’échec !

Pour en savoir plus : cliquer ici

Représenter des fractions : le découpe-baguette

Comment faire le lien entre la fraction partage et la fractions nombre qu’on positionne sur un axe gradué ?

Une application simple d’utilisation permettant de construire la notion de fractions en faisant le lien avec le réel.

Accéder : cliquer ici

La grange des maths, découvrir, ou redécouvrir le vaste univers des mathématiques

Certains en sont passionnés, à d’autres elles donnent des angoisses…
D’ailleurs, pour eux, les mathématiques ne font-elles pas que « poser des problèmes » ?

La Grange des Maths est à la fois une association de culture scientifique, et un projet de centre de culture mathématique ouvert à tous au sud de Grenoble (Isère).

L’objectif de La Grange des Maths

Offrir à tout un chacun, quel que soit son âge, son origine sociale, son parcours scolaire, la possibilité d’éveiller sa curiosité et son intérêt pour les mathématiques par le plaisir de jouer et le bonheur de comprendre… La Grange des Maths se veut à l’opposé d’un élitisme social ou intellectuel. Il suffira d’oser les maths.

Découvrir la Grange des Maths et ses actions : cliquer ici

Écoutez l’histoire du cône et du pavé !

Nouveau défi de maths : les solides

Entre La Fontaine et Grand corps malade… Mais vraiment loin entre les deux !

 

Fraction talks, les fractions, ça vous parle ?

Une banque d’images, de photos, de schémas, mais également d’activités variées pour travailler la notion de fractions.

Le site est très riche et propose de nombreuses ressources. Si l’on multiplie les activités avec les supports, on arrive à plusieurs centaines de situations à proposer aux élèves. Une mine !

Accéder au site : cliquer ici

Which One Doesn’t Belong? Cherchez l’intrus mathématique !

Formes, nombres, graphiques… trouvez l’intrus mathématique parmi 4 propositions.

Attention, aucune réponse n’est fournie car il existe de nombreuses façons différentes et correctes de choisir l’élément qui ne vous semble ps appartenir au groupe.

L’enjeu de l’activité réside dans la discussion mathématiques qui sera initiée à partir des supports.

Pour jouer : cliquer ici

Un tableau pour construire des ordres de grandeur à partir du quotidien des élèves

Un répertoire d’estimations à partir du vécu des élèves afin de travailler les grandeurs et mesures et construire des ordres de grandeur. Ce tableau dynamique est proposé par Arnaud Durand sur sont site Blog enseignant des maths – L’enseignement, des maths et le « Libre ».
Un excellent document pouvant servir de référence lors de la construction d’un tel outil avec ses élèves.

Toutes les mesures sont présentes : longueurs, durées, aires, vitesses, volumes, masse, angles et prix !

Grandeurs et mesures se créer un répertoire d’estimations : cliquer ici

La détanque, un jeu, des dés, de la pétanque et des maths !

La détanque, c’est la pétanque qui ne tourne pas rond : un jeu simple, ludique et surtout fun ! À partir de 7 ans, et pas de limite d’âge pour jouer. A l’extérieur comme à l’intérieur : tous les terrains conviennent.

Continuer la lecture

Howmany, des images de la vie quotidienne à calculer

HowMany est un jeu calcul mental par l’image disponible sous forme d’application pour smartphone ou tablette.

Son objectif : améliorer ses compétences dans le domaine du calcul mental quel que soit son niveau

Le principe est très simple : des dessins, constitués d’objets et de symboles organisés, empruntés à notre quotidien, sont associés à un calcul à effectuer le plus rapidement possible.

Continuer la lecture

Maths, lecture et nutrition : tout ce que la cuisine apprend aux enfants

Cuisiner incite les enfants à se nourrir plus sainement, montre la recherche. Mais c’est aussi l’occasion pour eux de remobiliser des notions de maths et de sciences.

Un article à lire dans SudOuest : cliquer ici.