« Un jour un coup de coeur, et un futur partenaire : M@ths en-vie » par l’Université Populaire d’Albertville

M@THS EN VIE ou M@THS ENVIE? Les deux ! Un million de clics, ça fait combien de temps à cliquer ? Quand on aime, on ne compte pas… Et si, justement ! Un million de clics, à raison d’un clic par seconde, jour et nuit, cela nous prendrait un peu moins de DOUZE JOURS à cliquer sans s’arrêter. Sans avoir encore rien fait d’autre …

Nos amis de M@THS EN-VIE (St GERVAIS, Haute-Savoie) www.mathsenvie.fr viennent de dépasser UN MILLION DE VUES sur le site internet de leur projet. Un site internet qui parle de … mathématiques, du plaisir de les apprendre et de l’art de les enseigner. Ça décoiffe, non?

Le petit Karl Friedrich Gauss (La fameuse courbe !) qui, au temps de Mozart trouva pour s’amuser un système rapide et ingénieux pour compter la somme des cent premiers nombres entiers* n’aurait pas été étonné, lui. Pas plus qu’Archimède, si occupé à ses calculs dans Syracuse occupée, qu’il ne prit pas garde au soldat romain qui le tua d’un coup d’épée… Ni même les univpopistes : l’année dernière à l’Atrium de Gilly sur Isère, Annie FOUQUET a passionné l’auditoire d’UnivPop avec L’ÉNIGME DU THÉORÈME DE FERMAT : un vrai thriller de 450 ans de mathématiques qui tint tout le monde en haleine…

« Enseigner, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu. » dit l’adage. On ne parle pas là du feu qui brûla sur le bûcher cet autre mathématicien, Giordano Bruno, parce qu’il refusait de renier ses découvertes sur l’infini de l’univers, même face à huit ans de torture papale. Mais de la petite étincelle qui jaillit de la rencontre entre une tête à laquelle on a appris à être curieuse et la réalité du monde, présentée de façon adéquate : complexe mais accessible. Dans le meilleur des cas, cette jeune tête en garde l’empreinte et l’habitude, tout au long de la vie.

C’est cela M@THS EN-VIE ! Le projet commença par la rencontre, professionnelle, entre Christophe GILGER et Carole CORTAY, enseignants et formateurs des « Pays du Mont Blanc » et leur envie commune de donner aux enfants l’idée d’aimer se poser des problèmes, et d’adorer les comprendre, puis les résoudre. Et aux enseignants l’envie de trouver des manières efficaces, souvent originales, pour le faire. Cela se poursuit par une vraie renommée, nationale, qui leur vaut un million de clics et des milliers de passionnés.

UnivPop aime, admire, et recommande M@THS EN-VIE. Et lorsque les temps confinés seront passés, vousfera rencontrer les auteurs. Car rien n’interdit aux adultes qui souhaitent « apprendre tout au long de la vie » de se passionner pour l’esthétique des courbes, la magie d’une solution ou la beauté d’une démonstration. Ou la jubilation d’avoir résolu – soi-même ou avec d’autres – l’énigme d’un problème. Ou d’en avoir fabriqué…

Et rien n’interdit non plus – et c’est un aspect de l’AUTODEFENSE INTELLECTUELLE sur laquelle UnivPop reviendra, grâce aux mathématiques, de ne pas tout croire ce qu’on nous dit, lorsque c’est faux, et de vérifier soi-même…

Le site (et la page FaceBook) de M@THS EN-VIE sont conçus pour les curieux de tous âges. Attendez-vous à y trouver des pépites. On recommande, chaleureusement !

*Au fait, pour conclure, LA SOMME DES CENTS PREMIERS NOMBRES qui passionna le petit Karl Friedrich GAUSS : ça fait combien? Eh bien, soit vous le calculez à la façon escargot, soit vous regardez sur notre photo ci-dessous comment il a fait.

Pour remercier nos amis de M@THS EN- VIE, amoureux des nombres et des jeunes esprits, pour leur donner envie de venir vite traverser la frontière entre la « Yaute » et la Savoie pour nous rendre visite lors de la saison prochaine, nous leur dédions, comme souvent à UnivPop, ce POEME D’OMAR KHAYYAM, mathématicien persan (XI ème siècle) mais aussi poète.

Pour un cœur pétri d’amour
Pas de différence entre
Mosquée et synagogue.
Celui dont le nom est inscrit
Sur le registre de l’amour
Est affranchi de l’enfer
Et n’a cure du paradis.

Par Eric Rousseau

 

Voir l’article original : cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *