Un projet nichoirs en CM2 pour faire des maths, en vrai !

Donner du sens aux mathématiques, dans le cadre d’un projet interdisciplinaire…

Durée : 3 mois septembre à décembre

Déroulement

1/ Problème de départ : des oiseaux nichent au-dessus du garage à vélo et souillent les vélos (4 nids)

2/ Réflexions en classe en terme de développement durable : comment garder les oiseaux qui peuplent notre cour mais sans nuisance ?

3/ Les élèves ont opté pour proposer aux oiseaux de la nourriture dans un autre lieu de l’école et par là même les amener à se déplacer et investir un autre espace. Mais il n’y avait pas de structures adéquates pour eux pour faire leurs nids (poutres), donc l’idée de faire des nichoirs est apparue.

4/ Observation des oiseaux venant dans l’école pour connaître les espèces.

5/ Contact de la LPO et venue pour nous en apprendre un peu plus sur les nichoirs.

6/ Réalisation des plans à mains levée à partir du livre laissé par la LPO. (groupe de 3 élèves)

Compétences mathématiques cycle 3 mises en jeu :

  • Réaliser, compléter et rédiger un programme de construction
  • Reproduire, représenter, construire des figures simples ou complexes (assemblages de figures simples)
  • Réaliser le patron d’un solide
  • Faire un croquis

7/ Lister le matériel utile.

8/ Traçage sur les planches en utilisant les outils géométriques (et découpe par l’agent de la commune)

 

Compétences mathématiques cycle 3 mises en jeu :

  • Perpendicularité et parallélisme
  • Tracer des parallèles et des perpendiculaires en utilisant la règle et l’équerre
  • Mesure de segments

9/ Assemblage des différents éléments pour réaliser les nichoirs

Compétences mathématiques cycle 3 mises en jeu

  • Suivre un programme de construction
  • Reproduire, représenter, construire des solides simples ou des assemblages de solides simples sous forme de maquettes ou de dessins ou à partir d’un patron

10/ Les 7 nichoirs sont suspendus sur le mur de l’école face au soleil levant et en hiver, avant la période de nidification.

Du point de vue des élèves

• Ravis d’avoir résolus un problème,
• Intéressés par les oiseaux : certains se sont même pris d’une passion,
• Satisfaits de leur réalisation et fiers car ils sont visibles dès l’entrée de l’école.
• Ils ont compris que ce que l’on avait travaillé en classe (parallèles et perpendiculaires, programme de construction) leur avait été utile pour ces réalisations. Une réflexion d’élève pendant le traçage sur le bois : « En fait maitresse, tu nous fais une évaluation ! Je viens de tracer une perpendiculaire … »

Par Laurence Lejeune, professeure des écoles en CM2 et directrice à l’école publique Henri Dès à Pléchâtel (35)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *