M@ths en-vie, les logiciels

M@ths en-vie, c’est aussi 3 logiciels permettant de faire vivre le dispositif. Ils se lancent indépendamment et sont utilisables en vidéoprojection (avec un tableau interactif ou un simple vidéoprojecteur) et sur ordinateur individuel.

Outil 1 : Un logiciel de catégorisation

Pour quel usage ?

L’idée est de pouvoir réaliser des activités de catégorisation à partir de répertoires de photos stockées dans un dossier de son ordinateur. Les photos sont rangées aléatoirement sur l’écran. On peut les déplacer, zoomer et réaliser toutes les annotations que l’on souhaite grâce à la palette d’outils.

Quel est le principe ?

Afficher jusqu’à 20 photos et les trier selon des critères mathématiques

Comment ça marche ?

Au préalable, vous devez créer un dossier de travail contenant les photos à afficher.

  • Au lancement du programme, sélectionnez le dossier de photos en indiquant son emplacement sur l’ordinateur. Les photos s’affichent à l’écran dans un ordre aléatoire.

  • Les élèves vont maintenant trier les photos et les ranger par catégorie.

  • Les outils d’annotation sont utiles pour montrer, décrire, expliquer… Sélectionnez un des outils et cliquez à nouveau : un sous-menu apparait.

Outil 2 : Un logiciel pour travailler sur les photos

Pour quel usage ?

Afin de pouvoir exploiter une photo dans le cadre du dispositif, on dispose ici d’outils d’annotation, d’un cache, d’un spot et d’un zoom, d’un outil de rotation et de recadrage pour visualiser, cacher ou mettre en évidence un ou des éléments de la photo.

Exemples d’activités :
- mettre en évidence des parties de la photo ou des nombres grâce aux outils d’annotation ;
- expliciter certains éléments en ajoutant du texte ;
- amener les élèves à estimer une mesure ou à déterminer l’unité la plus pertinente en masquant l’unité
présente sur la photo ;
- attirer l’attention des élèves sur un élément en utilisant le spot ;
- amener les élèves à s’interroger sur le contexte en le cachant.

Quel est le principe ?

Travailler collectivement sur une photo.

Comment ça marche ?
  • Lancez le programme et chargez une photo (ou glissez/déposez). En bas de l’écran, les outils se présentent ainsi (par défaut, le crayon est sélectionné) :

  • Masque | Spot : cliquez sur l’outil pour choisir la forme et la couleur puis tracez. Le masque ou spot peut se déplacer à la souris, être redimensionné ou supprimé.
  • Pivoter | Zoom + | Zoom – | Recadrer :cliquez sur l’outil, un sous-menu apparait : .
    - Vous pouvez alors réorienter la photo ou zoomer.
    - Vous pouvez aussi recadrer la photo : utilisez les flèches de redimensionnement.

Outil 3 : Un générateur de fiches problèmes

Pour quel usage ?

Ce générateur de problèmes permet à l’enseignant ou à l’élève d’éditer des problèmes selon plusieurs formes et de les partager.

Quel est le principe ?

Concevoir, rédiger, imprimer et partager des problèmes grâce à des modèles prêts à
l’emploi.

Ce programme permet de mettre facilement en page des problèmes, en combinant titres, photos, énoncés et zones-réponses.

Comment ça marche ?
  • Choisissez parmi les trois modèles suivants :

Si vous souhaitez ouvrir une page problème déjà créée, cliquez sur Importer une sauvegarde et sélectionnez le dossier Export le [date] qui la contient.

  • Complétez la page-problème.

  • Imprimez ou sauvegardez votre travail grâce aux outils d’édition.

Trois exemples à partir du même problème

A noter que l’utilisateur a le choix entre dupliquer le même problème ou rédiger plusieurs problèmes différents par page (de 1 à 4)

Modèle 1 : 2 problèmes par page, en grand format : titres + photos + énoncés

PDF - 885.6 ko
Modèle 1

Modèle 2 : problèmes par page : titres + photos + énoncés + zones-réponses

PDF - 568.5 ko
Modèle 2

Modèle 3 : 4 problèmes par page, en grand format : titres + photos + énoncés

PDF - 1 Mo
Modèle 3

Comment se procurer ces logiciels ?

Ces logiciels sont disponibles avec le classeur M@ths en-vie. Ils fonctionnent sur PC et sur MAC.

A noter que la licence Établissement vous autorise à les installer dans toutes les classes de l’école, ainsi que sur les ordinateurs personnels des enseignants.

Pour en savoir plus sur l’ouvrage : cliquer ici

Pour se procurer les logiciels et le classeur : cliquer ici