Archives de catégorie : Actualité

M@ths en-vie présenté à EIDOS64, le forum des pratiques numériques pour l’éducation

Mercredi 22 janvier 2020, un atelier M@ths en-vie sera animé par Laëtitia Vautrin, enseignante, de 16 à 17h au collège Villa Fal, 1 rue Francis Jammes à Biarritz.

L’@tout numérique pour optimiser la résolution de problème

Présentation

Pour en savoir plus : EIDOS64

On parle du réseau social élève M@ths en-vie dans la lettre EDU_NUM Mathématiques n°32 de janvier 2020

La lettre Édu_Num Mathématiques est une lettre d’information sur les usages, les ressources et les actualités de la discipline autour du numérique dans les pratiques pédagogiques.

Réalisée en collaboration avec l’IGEN, elle a pour fonction de vous proposer des pistes de travail et de réflexion.

Lire : https://eduscol.education.fr/maths/edunum/edu_num-maths-32

Une nouvelle méthode pour doper l’apprentissage des maths

Des chercheurs de l’UNIGE ont accompagné durant une année un nouveau dispositif d’apprentissage des mathématiques visant à favoriser l’usage des formules arithmétiques dès le plus jeune âge. Les performances des élèves ont bondi.

Voir en ligne : Une nouvelle méthode pour doper l’apprentissage des maths

M@ths en-vie, une ressource du guide de la semaine des mathématiques 2020

Cette année, la Semaine des mathématiques sera un événement majeur de l’Année des mathématiques et son thème sera « Mettons en scène les mathématiques« .

Ce guide propose des pistes d’activités et des ressources pour mettre en œuvre cette semaine dans les classes de écoles et des collèges.

Le guide

Extrait

Voir en ligne : Le guide de la semaine des mathématiques 2020

Concours M@ths en-vie – Semaine des mathématiques et du numérique – Postez et interagissez !

Dans le cadre de la semaine des mathématiques et du numérique qui se déroulera du 27 au 31 janvier 2020, les classes de cycles 1, 2 et 3 sont invitées à participer à un concours en postant des problèmes mathématiques sur le réseau social Twitter et en interagissant avec les autres participants.

Ce concours a pour objectifs de proposer une activité motivante en résolution de problèmes et de faire découvrir le dispositif M@ths en-vie, son esprit et le réseau social élève autour de la résolution de problèmes. L’activité pourra d’ailleurs être poursuivie bien au-delà de cette semaine. Pour en savoir plus : cliquer ici

Comment ça marche ?

Il vous suffit de poster au moins un problème sur le réseau Twitter, entre le 27/01/2020 et le 31/01/2020 minuit.

Le post doit comporter les éléments suivants :

  • une photo contenant un élément ou une donnée mathématique qu’il est nécessaire de prélever pour résoudre le problème ;
  • un énoncé mathématique qui ne doit pas reprendre l’élément ou la donnée mathématique présente sur la photo ;
  • la balise #mathsenvieledefi (attention à bien respecter son orthographe) ;
  • la mention au compte @mathsenvie1, @mathsenvie2 ou @mathsenvie3 en fonction du cycle auquel le problème s’adresse.

Simple, non ?

Exemple :

Que gagne-t-on ?

9 lots seront attribués à 9 classes. Pour les trois premières classes de chaque cycle :

  • 1° prix : un classeur M@ths en-vie d’une valeur de 89€ accompagné de ses 3 logiciels pour faire vivre le dispositif
  • 2° prix : un mug M@ths en-vie et un triple-mètre M@ths en-vie pour conduire des activités de mesurage dans la classe et dans l’école
  • 3° prix : un triple-mètre M@ths en-vie pour conduire des activités de mesurage dans la classe et dans l’école

Pour participer

Chaque classe peut poster un ou plusieurs problèmes, il n’y a aucune limite !

Afin d’augmenter vos chances de gagner, demander aux parents, amis, collègues, classes, de liker et retweter vos problèmes.

Vous pouvez également liker ou retweeter les problèmes des autres classes, tout comme certaines classes likeront ou retweeteront les vôtre ! Entraidez-vous !

Durant toute la semaine, et même après, emparez-vous des diverses situations proposées et résolvez les problèmes proposés…

Bonne chance à toutes les classes !

Le règlement

Le 31 janvier 2020 à 00:00, une recherche sera faite par les administrateurs via la balise #mathsenvieledefi afin d’identifier tous les problèmes postés (attention à bien respecter son orthographe !).

Un nombre de points sera attribué à chaque publication en fonction du nombre de likes et du nombre de retweets, soit 1 point par like et 2 points par retweet.

Les problèmes devront respecter les points suivants :

Le post doit contenir les éléments suivants :

  • Une photo contenant un élément ou une donnée mathématique qu’il est nécessaire de prélever pour résoudre le problème
  • Un énoncé mathématique qui ne doit pas reprendre l’élément ou la donnée mathématique présente sur la photo.
  • La balise #mathsenvieledefi
  • La mention au compte @mathsenvie1, @mathsenvie2, @mathsenvie3 ou @mathsenvie4 en fonction du cycle auquel le problème s’adresse.

Les classes gagnantes seront contactées via leur messagerie privée sur leur compte tweeter afin de pouvoir leur faire parvenir par courrier postal leur lot. 

Liste des lots distribués :

  • 3 classeurs M@ths en-vie d’une valeur de 89€ chacun et contenant chacun 3 logiciels pour faire vivre le dispositif
  • 3 mugs M@ths en-vie
  • 6 triple-mètres M@ths en-vie

3 gagnants seront désignés pour chaque cycle, soit 9 gagnants au total. Les lots seront envoyés par colis postal dans les écoles.

Vous souhaitez proposer ce concours dans votre circonscription ou dans votre académie ?

Téléchargez l’infographie ci-dessous ou tout autre visuel de cet article.

Renvoyez les participants sur cette page afin de préciser toutes les modalités de participation.

N’hésitez pas à nous joindre à contact@mathsenvie.fr pour toute question relative à la diffusion de cette action ou du dispositif M@ths en-vie.

Pour en savoir plus sur l’année des mathématiques et la semaine des mathématiques et du numérique…

Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse a souhaité faire de l’année scolaire 2019-2020 l’ « Année des mathématiques », en partenariat avec le CNRS et l’Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI).

Les détails de l’action : cliquer ici

L’année des mathématiques, le guide

Le guide national de l’Année des mathématiques présente les grands événements de l’année et l’ensemble des actions éducatives déjà identifiées et répertoriées.

Télécharger le guide : cliquer ici

La semaine des mathématiques et du numérique

Les détails de l’action : cliquer ici

 

Meilleurs vœux pour cette année 2020 !

▶️ « La nature est écrite en langage mathématique » – Galiléo Galilée
✅ Ancrons les mathématiques au réel, cela parait si naturel #mathsenvie!

Les personnalités qui vont marquer la prochaine décennie : Nicolas Lemoine, professeur innovant

Pour cette première semaine de la décennie 2020/30, nous avons fait le choix de mettre en avant des personnalités inspirantes et qui devraient marquer les dix années qui s’ouvrent. Portrait de Nicolas Lemoine, 42 ans, professeur innovant qui a été l’un des premiers à mettre en place la « classe inversée ».

Une interview à lire et à écouter sur le site de France Inter où Nicolas Lemoine parle notamment de M@ths en-vie dont il s’inspire dans sa classe.

Écouter et lire : cliquer ici

M@ths en-vie, un projet « Heures Du Numérique » retenu durant 3 années par la DANE de Grenoble

Petit historique du projet qui a débuté en 2016 dans le cadre de l’appel à projet de la DANE de Grenoble.

M@ths en-vie, un projet retenu par la DAN de Grenoble pour 2016/2017

Intitulé du projet

Projet « M@ths en-vie »


Il s’agit d’amener les élèves à produire des énoncés et résoudre des problèmes basés sur des photos numériques de situations réelles qui permettent de générer un énoncé mathématique à partir des éléments ou données présents sur celle-ci. Au cycle 1, ce projet peut être décliné sous une autre forme.

Ces problèmes, ancrés au réel, seraient alors publiés afin d’être mutualisés sur des portails par domaines : espace et géométrie, nombres et calculs, grandeurs et mesures.

Cette activité s’inscrit pleinement dans les nouveaux programmes de par son caractère interdisciplinaire, le lien avec des situations de la vie courante et la présence d’un volet numérique.

Participation notamment d’enseignants du RASED et d’ULIS-Ecole au dispositif dans le cadre de l’aide aux élèves en difficultés.

Lien avec les thèmes définis dans l’appel à projets

Ce projet s’inscrit dans les thèmes de l’appel à projet suivants :

  • Savoir chercher, sélectionner et organiser l’information, approfondir les connaissances disciplinaires
  • Numérique et apprentissage interdisciplinaire : projet réalisé grâce aux outils numériques autour des mathématiques et du français
  • Productions et publications concrètes des élèves, à destination de la classe et des autres écoles participant au projet
  • Projet pouvant être décliné dans le cadre des EPI et qui sera proposé lors des prochains conseils écoles/collèges

Objectifs

Projet interdisciplinaire répondant notamment à de nombreux objectifs en français, mathématiques avec l’utilisation d’outils et services numériques (ordinateur, tablette, appareil photo numérique, blog ou site d’école, outil collaboratif…) :

Liens avec le socle commun de connaissances et de compétences

Au cycle 2, on ne cesse d’articuler le concret et l’abstrait. Observer et agir sur le réel, manipuler, expérimenter, toutes ces activités mènent à la représentation, qu’elle soit analogique (dessins, images, schématisations) ou symbolique, abstraite (nombres, concepts). Le lien entre familiarisation pratique et élaboration conceptuelle est toujours à construire et reconstruire, dans les deux sens.

Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre
En mathématiques, mémoriser, utiliser des outils de référence, essayer, proposer une réponse, argumenter, vérifier sont des composantes de la résolution de problèmes simples de la vie quotidienne.

En français, les élèves apprennent à utiliser des outils d’écriture (traitement de texte, correcteurs orthographiques, dictionnaires en ligne) et à produire un document intégrant du son et de l’image.

Liens avec les programmes de cycle 2 et 3

Français
Ils apprennent à utiliser les fonctions simples d’un traitement de texte, ils manipulent le clavier. De façon manuscrite ou numérique, ils apprennent à copier ou transcrire sans erreur, depuis des supports variés (livre, tableau, affiche…) en veillant à la mise en page. Les exigences qui s’appliquent à la copie sont justifiées par l’usage réel qui sera fait des messages ou des textes copiés.
Les élèves sont par ailleurs confrontés à des tâches de production d’écrits  : production d’une phrase en réponse à une question, production d’une question, élaboration d’une portion de texte ou d’un texte entier.
→ Produire des écrits en commençant à s’approprier une démarche (lien avec la lecture, le langage oral et l’étude de la langue).
Variété de formes textuelles : récits, devinettes, poèmes et jeux poétiques, protocoles et comptes rendus d’expériences, règles de jeu, lettres, synthèses de leçons, questionnaires, réponses à des questions, courriels, contributions à des blogs, etc.
Situations d’écriture à partir de supports variés (début de texte à poursuivre, texte à détourner, photos à légender…).
Recherche collective des caractéristiques attendues du texte à produire.
→ Pratiquer différentes formes de lecture
→ Mobilisation de la démarche permettant de comprendre.
→ Prise en compte des enjeux de la lecture
Diversité des situations de lecture – lecture fonctionnelle, notamment avec les écrits scolaires : emploi du temps, consignes, énoncés de problèmes, outils gardant trace des connaissances structurées, règles de vie… ;

En CM1 et en CM2, les élèves identifient les premières caractéristiques et spécificités des écrits littéraires, scientifiques (mathématiques, sciences humaines, sciences du vivant et de la matière), artistiques ou technologiques.
- Écrire avec un clavier rapidement et efficacement
- Apprentissage méthodique de l’usage du clavier.
- Entraînement à l’écriture sur ordinateur.

Mathématiques
Au cycle 2, la résolution de problèmes est au centre de l’activité mathématique des élèves, développant leurs capacités à chercher, raisonner et communiquer. Les problèmes permettent d’aborder de nouvelles notions, de consolider des acquisitions, de provoquer des questionnements. Ils peuvent être issus de situations de vie de classe ou de situations rencontrées dans d’autres enseignements, notamment « Questionner le monde ». Ils ont le plus souvent possible un caractère ludique.

Les situations sur lesquelles portent les problèmes sont, le plus souvent, issues d’autres enseignements, de la vie de classe ou de la vie courante.

La mise en œuvre du programme doit permettre de développer les six compétences majeures de l’activité mathématique : chercher, modéliser, représenter, raisonner, calculer, communiquer, qui sont détaillées dans le tableau ci-après. Pour ce faire, une place importante doit être accordée à la résolution de problèmes, qu’ils soient internes aux mathématiques ou liés à des situations issues de la vie quotidienne ou d’autres disciplines. Le programme fournit des outils permettant de modéliser des situations variées sous forme de problèmes mathématisés.

Chercher
- Prélever et organiser les informations nécessaires à la résolution de problèmes à partir de supports variés : textes, tableaux, diagrammes, graphiques, dessins, schémas, etc.
Modéliser
- Utiliser les mathématiques pour résoudre quelques problèmes issus de situations de la vie quotidienne.

Modalités de l’expérimentation (nombre de classes, niveau, activités, calendrier…)

Modalités de l’expérimentation

  • Atelier de réflexion afin de mettre en oeuvre l’activité au sein de plusieurs classes de la circonscription
  • Animation pédagogique afin de présenter le dispositif, envisager des aménagements et fixer les modalités pratiques, notamment les modalités de publication des classes
  • Points réguliers en cours d’année afin de réguler le projet.
  • Bilan en fin d’année scolaire

Nombre de classes : environ 10, sans compter les classes non productrices, mais utilisatrices des ressources.

Niveau : cycles 1 à 3

Activités

  • Prise de photos numériques
  • Travail sur les énoncés de problèmes
  • Travail sur la catégorisation de problèmes
  • Travail de productions d’écrits autour des consignes et des énoncés de problèmes.
  • Travail sur la phrase interrogative et la forme impérative
  • Publications de médias sur un support numérique
  • Constitution et consultation de banques de problèmes ayant comme support une image.
  • Échanges éventuels entre classes type défis.

Calendrier

  • animation pédagogique à l’attention des enseignants au dernier trimestre 2016
  • accompagnement en classe tout au long de l’année
  • mutualisation des problèmes au sein d’un outil numérique type Padlet.
  • retour d’expérience en fin d’année scolaire 2016/2017 pour ajustements et reconduite en 2017/2018.

Productions attendues

Productions par les classes d’énoncés basés sur des photos numériques de situations réelles permettant de générer un énoncé de problème à partir des éléments ou données présents sur la photo.

Les problèmes seraient alors publiés afin d’être mutualisés sur des portails par domaines  : espace et géométrie, nombres et calculs, grandeurs et mesures.

M@ths en-vie, un projet retenu par la DAN de Grenoble pour 2017/2018

Intitulé et descriptif

Projet « M@ths en-vie »


M@ths en-vie est un projet interdisciplinaire en français et mathématiques avec utilisation d’outils et ressources numériques (ordinateur, tablette, appareil photo numérique, blog ou site d’école, logiciels photo, internet…)

Objectifs

  • Développer la perception des élèves sur les objets mathématiques qui nous entourent.
  • Ancrer les mathématiques au réel, concevoir des énoncés de problèmes et énoncés mathématiques afin d’améliorer la compréhension en résolution de problèmes et mieux appréhender certains concepts mathématiques.
  • Développer les références mentales à convoquer lors de la résolution de situations problèmes.

Cette activité s’inscrit pleinement dans les nouveaux programmes de par son caractère interdisciplinaire (français mathématiques), le lien avec des situations de la vie courante et la présence d’un volet numérique.

Nous souhaiterions développer cette année :

  • la dimension collaborative entre classes afin de mobiliser d’autres compétences en maîtrise de la langue, au travers la mise en œuvre de nouveaux outils numériques pour communiquer ;
  • la mutualisation de pratiques et de banques outils sur le site dédié au dispositif ;
  • la création d’espaces classes afin de valoriser le travail des élèves et échanger les réalisations : défis, problèmes, activités, outils…
  • la formation des enseignants autour de ce dispositif.
  • les web-problèmes

Lien avec les thèmes définis dans l’appel à projets

Le numérique au service des apprentissages fondamentaux et notamment :

Comment les productions orales et écrites avec le numérique permettent-elles de faire progresser les élèves ?
→ Améliorer la résolution de problèmes par la production d’énoncés de problèmes et de situations mathématiques, à partir de photos contenant des éléments mathématiques.

Comment le numérique permet-il d’améliorer la lecture dans l’un ou l’autre de ses aspects ?
→ Améliorer la lecture et la compréhension de consignes et d’énoncés mathématiques par un travail de production d’énoncés à partir de « photos mathématiques ».

Le numérique et les pratiques innovantes et notamment :

Enrichissement et sens des apprentissages
→ Développer, grâce aux outils numériques, des situations de communication réelles en participant à un projet collaboratif entre classes.
→ Donner du sens à l’enseignement des mathématiques en ancrant les apprentissages au réel.

Objectifs

Projet interdisciplinaire répondant notamment à de nombreux objectifs en français, mathématiques avec l’utilisation d’outils et services numériques (ordinateur, tablette, appareil photo numérique, blog ou site d’école, outil collaboratif…)

Liens avec le socle commun de connaissances et de compétences

Au cycle 2, on ne cesse d’articuler le concret et l’abstrait. Observer et agir sur le réel, manipuler, expérimenter, toutes ces activités mènent à la représentation, qu’elle soit analogique (dessins, images, schématisations) ou symbolique, abstraite (nombres, concepts). Le lien entre familiarisation pratique et élaboration conceptuelle est toujours à construire et reconstruire, dans les deux sens.

Domaine 2 : les méthodes et outils pour apprendre
En mathématiques, mémoriser, utiliser des outils de référence, essayer, proposer une réponse, argumenter, vérifier sont des composantes de la résolution de problèmes simples de la vie quotidienne.

En français, les élèves apprennent à utiliser des outils d’écriture (traitement de texte, correcteurs orthographiques, dictionnaires en ligne) et à produire un document intégrant du son et de l’image.

Liens avec les programmes de cycle 2 et 3

Français

Ils apprennent à utiliser les fonctions simples d’un traitement de texte, ils manipulent le clavier. De façon manuscrite ou numérique, ils apprennent à copier ou transcrire sans erreur, depuis des supports variés (livre, tableau, affiche…) en veillant à la mise en page. Les exigences qui s’appliquent à la copie sont justifiées par l’usage réel qui sera fait des messages ou des textes copiés.
Les élèves sont par ailleurs confrontés à des tâches de production d’écrits  : production d’une phrase en réponse à une question, production d’une question, élaboration d’une portion de texte ou d’un texte entier.
→ Produire des écrits en commençant à s’approprier une démarche (lien avec la lecture, le langage oral et l’étude de la langue).
Variété de formes textuelles : récits, devinettes, poèmes et jeux poétiques, protocoles et comptes rendus d’expériences, règles de jeu, lettres, synthèses de leçons, questionnaires, réponses à des questions, courriels, contributions à des blogs, etc.
Situations d’écriture à partir de supports variés (début de texte à poursuivre, texte à détourner, photos à légender…).
Recherche collective des caractéristiques attendues du texte à produire.
→ Pratiquer différentes formes de lecture
→ Mobilisation de la démarche permettant de comprendre.
→ Prise en compte des enjeux de la lecture
Diversité des situations de lecture – lecture fonctionnelle, notamment avec les écrits scolaires : emploi du temps, consignes, énoncés de problèmes, outils gardant trace des connaissances structurées, règles de vie… ;

En CM1 et en CM2, les élèves identifient les premières caractéristiques et spécificités des écrits littéraires, scientifiques (mathématiques, sciences humaines, sciences du vivant et de la matière), artistiques ou technologiques.
- Écrire avec un clavier rapidement et efficacement
- Apprentissage méthodique de l’usage du clavier.
- Entraînement à l’écriture sur ordinateur.

Littératie numérique

- À travers les web-problèmes : apprendre à utiliser des documents déposés sur le net afin de créer ou de répondre à des situations problèmes réels.
- Usage d’espaces collaboratifs

Mathématiques

Au cycle 2, la résolution de problèmes est au centre de l’activité mathématique des élèves, développant leurs capacités à chercher, raisonner et communiquer. Les problèmes permettent d’aborder de nouvelles notions, de consolider des acquisitions, de provoquer des questionnements. Ils peuvent être issus de situations de vie de classe ou de situations rencontrées dans d’autres enseignements, notamment « Questionner le monde ». Ils ont le plus souvent possible un caractère ludique.

Les situations sur lesquelles portent les problèmes sont, le plus souvent, issues d’autres enseignements, de la vie de classe ou de la vie courante.

La mise en œuvre du programme doit permettre de développer les six compétences majeures de l’activité mathématique : chercher, modéliser, représenter, raisonner, calculer, communiquer, qui sont détaillées dans le tableau ci-après. Pour ce faire, une place importante doit être accordée à la résolution de problèmes, qu’ils soient internes aux mathématiques ou liés à des situations issues de la vie quotidienne ou d’autres disciplines. Le programme fournit des outils permettant de modéliser des situations variées sous forme de problèmes mathématisés.

Chercher
- Prélever et organiser les informations nécessaires à la résolution de problèmes à partir de supports variés : textes, tableaux, diagrammes, graphiques, dessins, schémas, etc.
Modéliser
- Utiliser les mathématiques pour résoudre quelques problèmes issus de situations de la vie quotidienne.

Modalités de l’expérimentation (nombre de classes, niveau, activités, calendrier…)

Formations

  • Présentation du dispositif M@ths en-vie à tous les enseignants des cycles 1 à 3 dans le cadre des animations pédagogiques obligatoires en mathématiques : barcamp le 20/12/2017, 10/01/2018 et 24/01/2018. Lien avec la conférence de M. Jean-Louis Durpaire, IGEN, proposée également aux mêmes enseignants le 22/11/2017 à Saint Gervais « enseigner les mathématiques à l’ère du numérique ».
  • Animation de formations dans le département à Rumilly pour tous les enseignants de cycle 2 et 3 de la circonscription dans le cadre des animations mathématiques obligatoires le 29/11/2017 et dans la circonscription de Bonneville 1 (en projet).

Nombre de classes participantes :

  • En 2016/2017 : 12 classes impliquées dans le dispositif
  • En 2017/2018 : 71 classes inscrites à ce jour au projet collaboratif (classes de l’académie et hors académie) + classes à venir suite aux formations proposées dans le département et hors département (mallette du formateur diffusée auprès d’une vingtaine de CPC)

Accompagnement

  • Suivi sur demande des classes participantes au projet.
  • Suivi et alimentation des espaces dédiés aux classes sur le site.

Niveau : cycles 1 à 3, ULIS-Ecole, ITEP

Activités

  • Prise de photos numériques
  • Travail sur les énoncés de problèmes
  • Travail sur la catégorisation de photos en fonction d’un ciblage mathématique
  • Travail de productions d’écrits autour des consignes et des énoncés de problèmes.
  • Travail sur la phrase interrogative et la forme impérative
  • Publications de médias sur un support numérique
  • Constitution et consultation de banques de problèmes ayant comme support une image
  • Échanges entre classes type via outils collaboratifs
  • Production d’écrits afin de communiquer avec d’autres élèves
  • Collaboration entre classes sur une année scolaire, selon une programmation d’activités : http://www.ac-grenoble.fr/ien.st-gervais/mathsenvie/spip.php?article125

Calendrier

  • Lancement du projet collaboratif : septembre 2017
  • Animations pédagogiques (voir dates ci-dessus)
  • Accompagnement en classe tout au long de l’année
  • Mutualisation durant toute l’année scolaire des productions des classes (photos, énoncés, outils)

Productions attendues

Productions par les classes de photos et d’énoncés à partir des éléments ou données présents sur la photo.

Production d’activités et scénarios pédagogiques par les enseignants qui seront publiés sur le site.

Création de différentes banques d’images en fonction d’un domaine mathématique ciblé.

Toutes les productions sont mutualisées sur le site dédié au dispositif : http://www.ac-grenoble.fr/ien.st-gervais/mathsenvie/

Effets attendus sur les apprentissages et les pratiques enseignantes

  • Amélioration des compétences des élèves en résolution de problèmes et en maîtrise de la langue.
  • Création d’un référentiel d’images mentales liées à des situations ciblées en fonction des compétences mathématiques visées.
  • Développement des travaux de groupes au sein des classes : confrontation, argumentation, justification…
  • Dynamique pédagogique autour du projet que ce soient pour les élèves (projet motivant) ou pour les enseignants (travail en collaboration avec un autre enseignant).

M@ths en-vie, un projet retenu par la DAN de Grenoble pour 2018/2019

Ce projet mathématique et numérique est un moyen d’accompagner les préconisations du BO spécial n°3 du 26 avril 2018 « La résolution de problèmes à l’école élémentaire ».


Présentation du projet

Le constat

Les enquêtes nationales et internationales mettent régulièrement en lumière les difficultés des élèves français en résolution de problèmes en comparaison des élèves des pays économiquement comparables.

Les préconisations de la note de service n° 2018-052 du 25-4-2018

  • Mettre la résolution de problèmes au cœur de l’activité mathématique des élèves tout au long de la scolarité obligatoire.
  • Enseigner la résolution de problèmes nécessite de concevoir une progressivité pour les problèmes proposés.
  • Nécessité de mettre en place des références construites avec les élèves et notées dans les cahiers prévus à cet effet (cahiers de référence en mathématiques) permettant de garder des traces de l’aboutissement du travail effectué.
  • La formalisation de ces exemples-types doit être l’occasion d’introduire des représentations, sous forme de schémas bien adaptés, permettant la modélisation des problèmes proposés.
  • Réunir les problèmes dans des catégories aussi larges que possible en faisant des analogies, par exemple, entre les problèmes pouvant s’appuyer sur les mêmes représentations.

Objectifs principaux du projet

Ce projet reprend les préconisations ci-dessus que nous avons pu traduire au travers des objectifs suivants :

  • Construire un référentiel de problèmes pour l’enseignant selon une typologie type, mobilisables en classe.
  • Construire des modèles de référence pour les élèves qu’ils pourront mobiliser dans des situations de problèmes similaires.
  • Proposer, par le biais des modèles, la mise en œuvre du cahier de référence.
  • Illustrer les problèmes types grâce aux outils numériques (photos et capsules vidéo) afin d’aider les élèves à se représenter les situations.
  • S’appuyer sur le numérique pour élargir, diversifier et mieux adapter l’offre de problèmes proposée aux élèves.
  • Tirer parti du dispositif Maths en-vie pour aider les élèves à se représenter les situations proposées en résolution de problèmes et à entrer dans la tâche (efficacité testée dans le cadre du projet HDN 2017/2018).

Modalités de l’expérimentation (nombre de classes, niveau, activités, calendrier…)

  • Mise en œuvre d’une animation pédagogique dans le cadre des 9 heures obligatoires pour tous les enseignants de la circonscription où seront présentés la démarche et les référents (élaboration de catégories de problèmes, construction d’une modélisation de chaque catégorie s’appuyant sur une photo, une schématisation et la scénarisation d’une capsule).
  • Constitution d’une banque de problèmes en référence à la catégorisation établie, chaque enseignant contribuant à hauteur de quelques problèmes.
  • Mise à disposition des modèles de problèmes sous forme d’affiches de référence, de capsules et QR Codes associés
  • Mise à disposition d’outils de modélisation pour l’enseignant et les élèves
  • Mise en ligne organisée sous la forme de portails (type carte mentale avec les types de problèmes) accessibles aux enseignants, constituant la banque de problèmes.

Productions attendues

  • Élaboration d’une catégorisation de problèmes accessibles aux élèves à partir de celle de Vergnaud.
  • Pour chaque type de problème, élaboration d’une modélisation comportant les éléments suivants :
    – une photo afin de se représenter la situation dans l’esprit du projet M@ths en-vie ;
    – une schématisation de la situation pouvant servir de guide aux élèves ;
    – Un QR Code donnant accès un une capsule vidéo afin d’illustrer la situation. Ce QR Code permet d’enrichir le cahier de référence.
  • Création d’une banque de problèmes accessible par les élèves et les enseignants sous la forme de portails. Les problèmes sont organisés selon la typologie, un portail correspondant à chaque catégorie. Au sein d’un même portail, rangement des problèmes en fonction de l’opération nécessaire pour le résoudre.
  • Mise à disposition d’un formulaire permettant à c haque enseignant de soumettre des problèmes afin d’alimenter les banques

Effets attendus sur les apprentissages et les pratiques enseignantes

  • Une appropriation des types de problèmes et pour une meilleure structuration des apprentissages.
  • Une mutualisation pour permettre aux enseignants de couvrir tous les types de problèmes.
  • Une meilleure autonomie des élèves face à la résolution de problèmes en leur offrant des aides didactiques sous forme de représentations variées.
  • Une proposition d’outils permettant la mise en œuvre d’une différenciation pédagogique en résolution de problèmes.

Présentation en vidéo

Mise en ligne des ressources et outils

Démarche, vidéos, capsules, banque de problèmes, outils élèves et enseignants sont mis en ligne dans une rubrique spécifique sur le site M@ths en-vie dont ce projet contribue à la structuration du dispositif : cliquer ici

 
 
 

M@ths en-vie au Forum des Enseignants Innovants

Le projet M@ths en-vie a été sélectionné pour être présenté lors du Forum des Enseignants Innovants organisé le 23 nombre 2019 par le Café Pédagogique et Libération.

Liste des projets présentés : cliquer ici

Le stand

Projet présenté

PlaquetteFEI

Pour en savoir plus : cliquer ici

M@ths en-vie primé par la SMF

M@ths en-vie a reçu le prix Jacqueline Ferrand 2018 qui récompense des opérations pédagogiques innovantes dans le domaine des mathématiques.

« Le prix Jacqueline Ferrand 2018 est décerné au projet collaboratif « M@ths en-vie », porté par Carole Cortay et Christophe Gilger. Le jury a particulièrement apprécié ce projet et notamment l’accent mis sur les premiers cycles de l’apprentissage, dont l’importance est fondamentale, et l’utilisation parcimonieuse mais extrêmement pertinente des outils numériques. Le dispositif est suffisamment simple dans sa mise en œuvre pour que tous les enseignants puissent s’en saisir, ce que nous ne pouvons qu’encourager, d’autant plus qu’il est accompagné d’éléments de formation. »

Pour en savoir plus : cliquer ici